Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous sommes restés deux jours dans le centre de cette ville qui, lui aussi, hélas, était en travaux. En cette mi mai, le temps oscille entre passages nuageux, vent frais, coins de ciel bleu et grand soleil.

 

Bruges-1.jpg

 

Bruges-2.jpg

 

Dès que nous avons déposé nos affaires à l'hôtel (situé à côté de la St Gilliskerk), nous nous promenons le long des canaux jusqu'à atteindre la Grande Place dominée par son impressionnant beffroi. A la différence de Gand, dans ce beffroi, il n'ya pas du tout d'ascenseur.....Il faut donc monter et descendre les quelques 350 marches. Elles se font de plus en plus étroites et de plus en plus raides au fur et à mesure de l'ascension, ce qui ne va pas sans poser quelques problèmes de gestion des flux tant il y a de touristes qui ont eu la même idée que nous! Une fois là haut, le sommet est balayé par un vent frais, mais la vue est dégagée.

 

Bruges-3.jpg

 

Bruges-4.jpg

 

Bruges-5.jpg

 

Bruges-6.jpg

 

Bruges-10.jpg

 

Bruges-11.jpg

 

Bruges-8.jpg

 

Bruges-7.jpg

 

Nous nous rendons ensuite sur la place du Burg (centre originel de la ville) pour voir le stathuis (très belle construction gothique datée de 1421). Sue cette place se trouve aussi la Heiligbloed Basiliek, basilique du Saint Sang qui est une étrange construction résultant de l'imbrication d'une basilique romane (en bas) et d'une seconde église (au dessus) gothique. 

 

Bruges-25.jpg
Je ne m'attarde pas sur les détails architecturaux de cette place car je me suis trouvé un jeu très rigolo (enfin personnellement!!): il se trouve que les calèches (dont les tarifs sont trèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèès modiques: 36€ la demi heure par personne) passent très souvent devant cette place. Les cochers commandent leurs chevaux avec des claquements de langue. Je ne trouve donc rien de mieux que de me substituer à eux. Conséquence: les chevaux démarrent au quart de tour (pour ça, on ne peut pas dire qu'ils ne sont pas bien dressés!!) et se mettent à trotter au moment où  le "guide" donne des explications plus ou moins insipides.....

 

Bruges-12.jpg

 

Nous continuons notre visite en passant sous cette étonnante mais néanmoins charmante arcade, la Blinde Ezelstraat (rue de l'âne aveugle). 

 

Bruges-14.jpg

 

Comme notre séjour arrive à son terme, nous décidons de continuer à manger ce que nous ne trouvons pas en France: frite/fricadelle et en dessert, nous allons à "notre pain quotidien" pour boire 2 capuccinos et déguster une tartelette aux framboises et un crumble fraises/rhubarbes.....

 

Nous continuons ensuite à déambuler dans les rues en essayant d'éviter les rues trop commerçantes. Nous nous dirigeons vers la cathédrale qui est fermée pour cause de travaux. Nos pérégrinations nous mènent ensuite au Memling in Sint Jan (Memling à Saint Jean). Il s'agit de l'un des plus vieil hôpital d'Europe. Il a, en effet, été fondé dans la deuxième moitié du XII ème siècle. Il n'a pas été utilisé dès son origine comme hôpital, il s'agissait d'un hôtel destiné à accueillir les marchands, même si quelques miséreux y étaient herbégés également.  Sa vocation d'hôpital n'apparaît qu'un peu plus tard et a perduré jusqu'en 1976!! Cet établissement tire son nom de Hans Memling, peintre allemand qui y aurait été soigné à la fin du XV ème siècle. Il se serait établi dans cette ville après avoir été soigné dans cet hôpital. Certains de ces tableaux se trouvent dans le musée qui a remplacé cet hôpital. Le lieu a superbement été restauré et la dimension de la salle de soins est assez hallucinante puisqu'elle pouvait contenir jusqu'à 150 lits disposés en travees. Bref c'est un musée très instructif. Les jardins de cet hôpital sont agréables.

 

Bruges-17.jpg

 

Bruges-15.jpg

 

Bruges-18.jpg

 

Bruges-16.jpg

 

http://www.jmrw.com/Abroad/Flandre/Bruges/images/47.jpg

 

Située immédiatement en face du Memling se trouve la Onze Lieve Vrouwekerk. Le clocher de cet église domine Bruges. De loin, j'ai cru qu'il s'agissait d'une construction néo gothique mais que nenni! Il s'agit d'une tour du XIII ème siècle entièrement montée à la brique. Il n'a donc jamais été possible de la sculpter et de la décorer, ce qui lui donne un aspect brut et anguleux. Il s'agit de la plus haute tour en brique (avec ses 122 m de haut). Cette église contient outre de nombreux tableaux, des sarcophages, des peintures murales et les tombeaux de Marie de Bourgogne et de son père Charles le Téméraire.

 

Bruges-19.jpg

 

Bruges-20.jpg

 

Bruges-21.jpg

 

Bruges-23.jpg

 

Bruges-22.jpg

 

En se baladant dans Bruges, nous avons découvert disséminées un peu partout les petites Godshuizen (maisons de dieu). Il s'agit de maisons construites par les guildes de la ville (à partir du XIV ème siècle jusqu'au XIX ème) pour les pauvres de la ville qui n'avaient pas de toit au dessus de leurs têtes. Ce sont de petites maisons basses, constituées d'une seule pièce, d'une fenêtre et d'une lucarne. Elles diposent d'un point d'eau et d'un jardin pour le potager et les toilettes. De nous jours ces maisons sont occupées par des retraités ou des personnes à revenus modestes.

 

Bruges-24.jpg

 

De retour sur la Grande Place, nous nous attablons à la terrasse du café Kathedraal sur la place aux oeufs. En sirotant une Brugse zot brune et une kriek, je me fais la reflexion qu'il y a un nombre plus que considérable de place à Bruges: vrijdagmarkt, woendagmarkt..... C'est dingue, non?

 

La miss qui devait nous trouver un restau opte encore pour un restau fermé!! A sa décharge, il devait être fermé le lundi et le mardi alors que nous étions le jeudi soir!  En même temps, il y a comme qui dirait pléthore de restau dans cette ville..... Après des moules et un waterzooi, nous rentrons à l'hôtel en assistant à une course de canards dans les canaux!!

 

Bruges-33.jpg

 

La journée du lendemain est consacrée à la visite du Groeninge Museum. Cette visite a été bien plus courte que prévue puisqu'une grande partie des salles est inacessible car le musée est en travaux.....Heureusement pour moi, les quatre salles ouvertes sont celles des primitifs flamands!

 

DSCN4360.jpg

 

Nous ne pouvions pas quitter Bruges sans se rendre au Prinseljik Begijnhof ten Wijngaarde (Béguinage princier de la Vigne), classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. C'est un endroit de grande quiétude. Il  a été fondé en 1245 par Marguerite de Constantinople, comtesse de Flandres. Une supérieure " la grande demoiselle " dirigeait la communauté qui a accueilli des béguines jusqu'en 1928. De nos jours ce sont des soeurs bénédictines qui habitent le béguinage.

 

Bruges-26.jpg

 

Bruges-27.jpg

 

Bruges-28.jpg

 

Bruges-29.jpg

 

Bruges-30.jpg

 

Bruges-31.jpg

 

Bruges-32.jpg

 

Au terme de ces deux jours de visite, je retiens que le mois de mai n'est pas du tout propice à la visite de cette ville. Elle est envahie de touristes et la vie de tous les jours des habitant(e)s de Bruges doit être par moment bien pénible. La visite du centre de cette ville donne quand même l'impression d'évoluer dans un musée, certes magnifique et romantique, mais finalement bien peu vivant en dehors des touristes.

Tag(s) : #Belgique