Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le tutu et autres lectures

Hé ouais, truc de fou, j'écris un article sur ce blog!!! Juste une petite note pour partager avec vous quelques lectures faites dernièrement.

Le premier livre est un ovni. Je n'ai jamais lu un livre comme celui là et je ne suis pas sûr qu'il y en ait deux comme ça.Si vous en connaissez, je suis preneur. Il s'agit du "Tutu" par Princesse Sapho. Alors non, je vous arrête de suite: il ne s'agit pas du tout d'un roman libertin et saphique.

C'est "juste" un roman extravagant, iconoclaste, irrévérencieux, anarchiste, surréaliste, scabreux, absurde, un brin fantasque.....Mais quelle écriture!! C'est superbement bien écrit, finement ciselé. Waouh quoi.

En résumant, on suit les tribulations d'un dandy (riche) très fortement épris de sa mère qui épouse une femme alcoolique. Toutefois, il tombe sous le charme d'une femme à deux têtes qu'il engrosse et qui lui donne un fils à 4 têtes et 8 bras. Parallèlement à ça, il devient député, puis ministre (sans avoir rien fait pour, ni pour mériter ce poste, c'est toujours comme ça, non??) tout en s'encanaillant avec des personnages pour le moins originaux tout en s'adonnant à des orgies de cervelles avec sa mère.....Bon appétit. Bref, c'est génialement amoral.

L'action se passe principalement à Paris à la fin du XIXe siècle. J'ai d'ailleurs été surpris de constater que de nombreuses expressions que je pensai de notre époque étaient déjà employés en 1890!! Comme l'auteur de ce livre "Princesse Sapho" n'a jamais été réellement identifié (même si quelques pistes ont été proposées), cela ajoute une pointe de mystère....

Le tutu et autres lectures

Le deuxième livre est de Sylvain Tesson. Je crois que dans des temps anciens, j'avais fait une note sur lui....

il s'agit du récit d'un très long périple qu'il a fait il y a quelques années. Il marche seul (rien n'à voir avec la chanson de JJG) sur les pas d'évadés (pendant la deuxième guerre mondiale) d'un goulag situé en plein milieu de la Sibérie. Ces derniers sont allés jusqu'en Inde en traversant la Sibérie, la Mongolie (et son désert de Gobi), la Chine,Le Tibet et l'Inde. Tous n'ont pas survécu car si Sylvain Tesson a eu le temps de préparer son voyage, eux et elle sont partis sans rien. Ils ont traversé sans aucune préparation et avec leurs seules volontés des contrées des plus inhospitalières.

Ces évadés ont fait une marche pour retrouver leur liberté, lui fait cette marche pour prouver que cette aventure est possible. En effet, à la sortie du livre racontant cette terrible histoire, au lendemain de la seconde guerre mondiale, pour différentes raisons, il y a eu une polémique affirmant que ce trajet était impossible. Pour certains critiques, ce livre était une imposture. Pourtant Tesson, lui, a fait ce trajet.....A la lecture de ce livre, on se rend compte de la difficulté de cette odyssée mais pas de son impossibilité.

Il y a une jolie galerie des personnages qu'il a rencontrés, des exclus, des marginaux, des croyants, des moines.... On comprend bien la personnalité (qui ne doit pas être facile tous les jours) de Sylvain Tesson. Il livre aussi sans vergogne d'assez nombreuses réflexions sur le monde actuel. Il n'est vraiment pas l'ami du politiquement correct!

Bref une belle lecture, pas difficile (mais avec de belles descriptions de paysages) qui emmène loin, loin, loin!!

Le tutu et autres lectures

Mon troisième livre est destiné aux irlandophiles

C'est un récit autobiographique écrit en 1926 qui raconte la vie dans les îles Blasket, "la dernière paroisse avant l'Amérique". On suit la vie de Tomas O'Crohan qui est un simple pêcheur. Il explique la manière dont vivait une centaine de personnes dans ses îles complétement désolées à la fin du XIXe siècle tout en racontant sa vie perso.

On partage ses joies, ses peines, ses dures journées de labeur, les rares moments de repos, quelques beuveries....On croise ses voisins, sa famille, ses amis. On célèbre des mariages, des décès. On voit la solidarité surtout entre tous ces gens qui ne possédaient pas grand chose et qui vivaient dans le plus grand dénuement et de rares conflits....

Il nous raconte son amour pour la langue gaélique et comment un simple pêcheur est devenu une référence de cette langue attirant des linguistes chez lui. On goûte de la bière noire et au whisky. On chante avec lui et on écoute des poèmes. Bref, c'est un roman autobiographique (presque ethnographique finalement) très humain et poignant. Il montre surtout comment il a eu une vie pleine, remplie, riche d'émotions, sans avoir le temps de s'ennuyer alors qu'il vivait assez misérablement.

Il faut savoir que le gouvernement irlandais a décrété que la vie sur ces îles étaient bien trop dures. Il a donc rapatrié de force les habitants de ces îles dans les années 50.

Bonnes lectures à vous!

Tag(s) : #livre