Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après avoir vu les magnifiques falaises de Slieve League, nous avons donc poursuivi notre chemin jusqu'à Glencolumbkille. Il s'agit d'un tout petit village installé dans une plaine faisant face à l'océan atlantique. C'est la fin d'après midi et la luminosité commence à diminuer.

Nous y sommes allés, certes pour le panorama dans lequel est installé le village, mais aussi pour son église, son cimetière, ses monuments mégalithiques et ses ruines paléochrétiennes. Tous ces éléments ont aiguisé ma curiosité et j'ai essayé de démêler cet écheveau d'occupations successives. Ceci étant, je dois dire que je n'aurais rien compris si je n'avais pas rencontré au pied de trois tumulus un prof d'anthropologie (dans le sens américain du terme) en gros de mon âge travaillant dans une université de Californie sur la christianisation des monuments mégalithiques en Irlande et, comme par hasard, ici à Glencolumbkille tant les religions dites païennes et chrétiennes sont mélangées. Étonnamment, on s'est assez vite compris....!!

Alors, il y a donc une église dont le clocher est fondé sur un monument mégalithique, un cercle de pierres. Elle fait également face à une "pierre dressée" et taillée. Si cette pierre est pré-chrétienne puisqu'elle fait assurément penser à un menhir, elle a été retaillée ultérieurement et décorée de motifs paléochrétiens.

Glencolumbkille
Glencolumbkille
Glencolumbkille
Glencolumbkille
Glencolumbkille
Glencolumbkille
Glencolumbkille
Glencolumbkille

Cette église et ces monuments mégalithiques sont le point de départ d'un pèlerinage annuel. Il s'appelle the Gleann Cholm Cille Turas (le tour de la vallée de Colomba). Il a lieu tous les 9 juin, jour de saint Colomban...Dommage pour nous, nous sommes le 03 juin et nous quittons le Donegal le lendemain.

Ce pèlerinage célèbre le saint Colomba né dans le Donegal en 521 et mort le 08 ou 09 juin 597. Il est issu d'une puissante famille de la noblesse gaélique du Donegal. Son nom en vieil irlandais est Colum(b)Cille signifiant colombe de Dieu. Les noms identiques de ce village et de ce saint s'expliquent par une "légende" locale. Il semblerait que saint Colomba se soit installé dans cette vallée lorsqu'il était jeune. Il y aurait fondé un monastère. Par la suite, il fut un important moine missionnaire jouant un rôle majeur dans la christianisation de l'Irlande, de l'Ecosse et du nord de l'Angleterre.

Le pèlerinage qui se faisait pied nu est constitué de 15 stations. Chaque station marque un arrêt à proximité soit d'un monument mégalithique soit de vielles croix en pierre. Il mesure environ 5 km et il est parcouru en 3 heures. Cela peut paraître un temps bien long pour une distance finalement assez courte. Il faut cependant garder à l'esprit qu'à chaque station il y a une prière dédiée à St Colomba, chaque station possédant une prière unique. Sur la dernière photo au dessus, nous sommes dos à la pierre dressée. Le pèlerinage commence là et s'oriente vers le pied des grandes falaises à droite de la photo. Il s'élève ensuite pour rejoindre, à l'arrière plan, les falaises dominant l'océan.

Nous n'avons pas fait toutes les stations. Ben ouais, on était un peu fatigué de notre journée et il fallait encore et encore franchir des barbelés qui ce soir là auront eu raison de N&N et de la miss!! Les différentes stations que l'on a vu sont installées soit sur des monuments de l'époque néolithique, soit sur des cairns datés selon le prof américain de l'Age du fer....Certaines ne semblent pas bien vieilles comme la chapelle de Colomba qui ressemble fortement à une ruine de bergerie comme il y en a tant....Au delà de ça, ce qui m'a semblé fort intéressant c'est cette réappropriation des espaces sacrés antérieurs par le christianisme et le maintien de ce culte honorant un saint qui aurait vécu là bas il y a 1500 ans. De par son culte établi sur des monuments funéraires plus anciens, ces très anciennes croyances sont d'une certaine manière encore vivante. Les édifices ont, en outre, été préservés grâce à ce pèlerinage. Cette spiritualité qui entendait très certainement à l'époque détourner le peuple de ces anciennes croyances les a maintenues jusqu'à nous!

Sur les deux photos suivantes, les trois cairns situés en contrebas des grandes falaises, avec en prime le prof d'anthropologie. Il s'agit de la cinquième station.

Glencolumbkille
Glencolumbkille
Glencolumbkille

Sur la photo précédente, les cairns se trouvent tout en bas. Cette montée permet d'accéder au puits sacré de Colomba, la septième station. Celle ci est creusée dans un immense tumulus ressemblant fortement à ceux de Carrowmore (prochain article!). Il y a une statue récente représentant le saint. Dans l'autel situé au dessus du puits sacré se trouvent de nombreux objets de dévotion....

Cette journée fut, pour moi et sans contestation possible, la meilleure et la plus intéressante de ce séjour irlandais.

Glencolumbkille
Glencolumbkille
Glencolumbkille
Glencolumbkille
Glencolumbkille
Glencolumbkille
Glencolumbkille
Glencolumbkille
Tag(s) : #Irlande, #Donegal