Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://www.actes-sud.fr/sites/default/files/imagecache/c_visuel_cat_w120px/couv_jpg/9782742793624.jpgCette phrase, dont l'auteur original est Kipling, est le titre du dernier roman de Mathias Enard et son livre est absolument génial, tout simplement!

 

Nous voilà à Constantinople en 1506. Michel-Ange, en conflit avec le pape Jules II, vient honorer une commande émanant du sultan Bajazet. Il doit élaborer les plans d'un pont qui doit relier les deux parties de Constantinople, donc sur la Corne d'Or. Ce projet lui fait tourner la tête. Va t il réussir là où Léonard de Vinci à échouer? Comment le pape Jules II va accepter cette commande alors que Michel-Ange était en train de réaliser son tombeau monumental et qu'à cette époque il n'a pas encore peint les plafonds de la Chapelle Sixtine? Sa culture chrétienne va t elle s'adapter à la douceur de cet empire musulman?

 

Ce roman est une sorte de fiction historique. L'auteur part d'un fait historique avéré, le voyage de Michel-Ange à Constantinople, pour développer une fiction imaginaire, son séjour et ces rapports (amicaux, amoureux) avec de nombreux personnages secondaires dans cette immense ville.

 

Ce livre est très bien écrit, d'une grande fluidité. Les mots s'enchaînent avec une grande limpidité, sans à coups. Les "chapitres" sont très courts, pas plus de cinq pages et ce livre se lit d'une seule traite.

Tag(s) : #Niouzes, #livre