Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La dernière étape de notre rando aurait du nous amener à Villefranche de Conflent en passant par Jujols. Nous aurions du crapahuter toute la journée sous un très chaud soleil. La rando aurait du commencer par une fucking dure montée de quelques centaines de mètres de dénivelés. Nous aurions du marcher toute la journée.......Normalement......En fait, nous sommes bien allés à Villefranche mais pas à pied......En effet, à notre réveil, nous étions encore bien fatigués et la cheville de la miss était encore un peu douloureuse.

 

Train-jaune.jpg

 

Après un bon p'tit déj sur la terrasse, l'estomac bien lesté, nous avons convenu qu'il aurait été trèèèèèèèèèèès dommage de ne pas profiter de ce petit train jaune qui, la veille, nous avait nargué plus d'une fois. Par un curieux et heureux hasard, l'horaire du prochain train et la fin de notre p'tit déj se goupillent merveilleusement bien. On a le temps de faire nos sacs, de se diriger vers la gare sans se presser. Une heure plus tard nous voilà à Villefranche frais et reposés!!

 

Villefranche-de-Conflent-6.jpg

Villefranche-de-Conflent-15.jpg

 

Nous sommes restés dans cette ville pendant une semaine. Rejoint par un couple d'ami (certaines photos ne sont d'ailleurs pas de moi, mais d'eux!), nous avons assez copieusement randonné autour de ce bourg.

 

Villefranche-de-Conflent-3.jpg

Ce village est charmant. Il se compose essentiellement de deux grandes rues parallèles et de quelques rues perpendiculaires. Cet ensemble est ceint de fortifications médiévales et modernes. Cette cité est pittoresque car l'ensemble des constructions sont datées de cette époque. Il y a un nombre conséquent de façades de l'époque médiévale. Pour toutes ces raisons, son ensemble fortifié a été inscrit au patrimoine mondial de l'humanité en 2008.

 

Villefranche-de-Conflent-4.jpg

 

Dans la journée, les rues ne désemplissent pas. Il y a toujours beaucoup de monde attiré par les nombreuses boutiques d'artisanat et par les quelques très bons restau. Tôt le matin et en fin d'après midi, une fois la foule partie, un grand calme règne. On entend à nouveau l'eau couler dans les caniveaux!

 

Villefranche-de-Conflent-5.jpg

 

Villefranche-de-Conflent-13.jpg

Villefranche a été fondée en 1092 par le comte Guillaume Raymond de Cerdagne (petit-fils du comte Guifred, fondateur de l'abbaye Saint Martin du Canigou), au confluent des vallées de la Têt, du Cady et de la Rotja. Elle est déjà fortifiée à cette époque afin de faire face aux incursions des sarrasins. Elle devient dans la deuxième moitié du XIII ème siècle la capitale administrative, économique et militaire du comté. 

 

Moyennant une modique somme, il est possible de faire le tour des remparts.

 

Villefranche-de-Conflent-1.jpg

 

Villefranche-de-Conflent-2.jpg

 

En 1654, elle est prise par les Français alors qu'elle était, auparavant sous le contrôle des rois d'Aragon. En 1659, la signature du traité des Pyrénées lui donnent une nouvelle importance stratégique car elle fait face à la frontière espagnole. Vauban réadapte alors les fortifications aux exigneces militaires de son époque.

 

Villefranche-de-Conflent-11.jpg

 

Villefranche-de-Conflent-10.jpg

 

La population locale n'ayant pas accepté cette nouvelle domination, elle se rebelle. Deux révoltes se succédent: celle des Miquelets, puis la Conspiration de Villefranche (en 1674). Cette dernière révolte provoque une nouvelle guerre en Catalogne. A cette époque, Vauban décide de compléter les défenses en faisant construire, en 1681, le fort Libéria qui domine la ville. J'imagine que la visite de ce fort permet d'avoir de belles vues sur Villefranche, mais le prix prohibitif, nous a clairement calmé!!

 

Villefranche-de-Conflent-7.jpg

 

Villefranche-de-Conflent-8.jpg

 

Après quelques événements pendant la Révolution, Villefranche perd progressivement de son importance, alors que Prades prend son essor, pour devenir un joli bourg vivant essentiellement du tourisme estival.

 

Villefranche-de-Conflent-12.jpg

 


 


 


 


Tag(s) : #Vadrouilles dans les Pyrénées Orientales