Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme tout lecteur attentif et assidu, vous aurez remarqué que le présent reportage se trouve dans une nouvelle catégorie intitulée « vadrouilles on ze web ». Le ci-présent blog parle, parmi d’autres sujets, de voyages physiques, de randonnées en France et ailleurs. Comme j’aime étendre mes horizons, comme je suis curieux, je n’aime pas rester cantonner à un seul sujet, c’est pourquoi au gré de mes pérégrinations on ze web, je vous propose un voyage virtuel dans la toile, vers l’infini et l’au-delà comme dirait Buzz l’éclair, afin de découvrir des blogs, des sites et des personnes que je trouve intéressants et différents de ce que l’on peut trouver habituellement sur ce blog. 

 

Ce coup de projecteur, bien modeste, a également comme but de donner un p’tit coup de pouce à des personnes passionnées, essayant de vivre de leurs passions et qui se bougent pour y arriver : jeunes auteurs, illustrateurs ou illustratrices….etc

 

Pour inaugurer cette catégorie, je vous présente le blog de Stef : Ze Stef Comics. Il s’agit d’un blog centré sur l’art plastique de manière générale, sur l’illustration et la sculpture plus précisément. Stef est donc illustratrice et sculptrice. Son univers est orienté vers les mondes imaginaires et la fantasy. Ces dessins sont emplis d’humour parfois un peu trash, parfois cynique mais plutôt que de parler d’elle laissons la s’exprimer.

 

dessinencre.jpg

 

Peux-tu nous présenter ton blog ?

 

C’est mon deuxième blog en fait, j’avais effacé le premier, je ne sais même plus pourquoi ! Je publie des articles depuis 2007/2008. D’abord plus intimiste, j’ai quelque peu aseptisé le contenu depuis, paranoïaque que je suis !

 

Pour quelles raisons as-tu créé un blog ?


L’envie de montrer ce que je faisais, laisser une trace de mes créations, comme un book virtuel. Me mettre plus sérieusement à la sculpture m’a donné envie de partager ce que je faisais au jour le jour (enfin, plus ou moins !).

 

En dehors de la sculpture et de l’illustration as-tu d’autres talents en matière d’arts plastiques ?


Je suis curieuse et touche-à-tout, donc je m’aventure dans beaucoup de domaines. Peinture sur tableaux, peinture sur murs, sculpture sur pierre, sculpture sur bois, modelages, craies pastels, fusains, etc. J’essaie, et je vois si ça me plait. Quand on me demande quelque chose, j’accepte toujours volontiers même si c’est nouveau pour moi ou pas forcément ma tasse de thé, car ça me permet de m’améliorer et de sortir un peu de mon train-train. Il faut savoir s’extirper un peu de ses habitudes artistiques si on veut se renouveler, sinon on s’asphyxie tout seul.


Quelle est ta formation ? Comment en es tu venue à l’illustration, à la sculpture…. ?


Etudes littéraires, bac L. J’ai toujours dessiné, donc la question de me mettre à l’illustration n’est jamais venue. Dessiner est pour moi aussi naturel que boire ou respirer car depuis que je sais tenir un crayon, je dessine ! Et j’ai eu la chance de tomber sur des profs de dessins qui jugeaient la sculpture importante pour sortir du format 2D sur papier. Donc la sculpture a toujours été intimement liée au dessin pour moi. Je la considère même comme complémentaire, voire nécessaire et indispensable. Il y a un moment où le plat du dessin ne suffit plus, on a besoin de donner corps en 3D à ses créations. De plus, la sculpture permet de mieux jauger l’espace et les formes dans un dessin. Bref, c’est indissociable pour moi !

 

Quelles sont tes sources d’inspiration, tes références (peintres, dessinateurs, illustrateurs, jeux, films, BD, livres….. titres favoris) ?


Hola il y en a un tas ! J’en parle souvent sur mon blog, mon univers est composé d’un gros mesclun nostalgique de séries B des années 80. J’ai beaucoup de mal à sortir de cette époque car elle a façonné mon enfance/adolescence. J’étais friande de séries B, de leur humour décalé, des bestioles en latex et des scream queens (Ourson : je pense qu’une petite définition s’impose. Une scream queen est une actrice tenant régulièrement des rôles principaux dans des films d'horreur. Le terme dérive des hurlements que poussent souvent les victimes dans les films de ce genre, bien que les actrices désignées par ce terme ne jouent pas forcément des rôles de victimes. Fay Wray, l'héroïne du premier "King Kong", est considérée comme l'ancêtre des Scream Queens.). C’est quelque chose que l’on retrouve dans mes dessins et particulièrement dans un projet BD que j’ai remisé dans un coin de ma tête (faute de temps).


Côté littérature, j’adore Shakespeare et Stephen King (sa prose avant son accident !).


http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/11/JohnCarpenter01.jpg

 

 

 

 

J’avoue vouer un culte au cinéma de John Carpenter (Ourson : réalisateur indépendant entre autre de Halloween, la nuit des masques, il a adapté au cinéma le roman de Stephen King Christine). L’ambiance, l’écriture, la musique, les anti-héros qu’il créé sont tout ce que j’aime. J’adore ce type !!


Côté artistique, je suis plus classique, j’aime les œuvres de Botticelli et Rembrandt, tout ce qui est moderne me sort par les yeux personnellement.


 

 

 

 

En Bande dessinée, j’ai été bercée par Tardi et Jim Davis. J’aime beaucoup Eric Hérenguel (Ourson :http://www.elbakin.net/fantasy/photos/kran2.jpg surtout connu pour sa série Krän, une série d'heroic fantasy dans laquelle l'humour, l'ironie et surtout la dérision du genre le disputent à la spontanéité du trait) et suis particulièrement impressionnée par le talent de Jacques Lamontagne (Ourson : dessinateur de B.D, sa série en cours se nomme « Les druides »)


J’aime également me plonger dans le jeu-vidéo regorgeant d’univers si différents et profonds comme Ico, Bioshock, Uncharted, Alan Wake…

 

Tes références humoristiques?


J’adore l’humour absurde à la Garfield, les répliques débiles à la Lake Placid (film) et les situations incisives et incorrectes à la Futurama (ma série d’animation culte !). Côté humour grinçant, j’aime particulièrement l’humour de la série Mon Oncle Charlie pour situer un peu ce qui me fait rire et le genre de personnages qui me touchent.

 

Quelle est la place des mondes imaginaires, de la science fiction, de la fantasy dans ta vie?


Un refuge. Une manière de créer un monde rien qu’à moi, avec mes codes, mes personnages mes règles et n’y mettre que ce que j’aime. Je suis tout le temps « ailleurs ». Et c’est vrai que lorsque je vois un bébé dragon dans un film ou tout autre bestiole imaginaire, j’ai toujours la réflexion stupide qui me vient « ho j’aimerais bien en avoir un »… Bon c’est bête et je le sais mais c’est plus fort que moi, comme dirait le hérisson bleu!

 

Penses tu que l’imaginaire et l’imagination ont leur place de nos jours ?


C’est important et c’est une source d’évasion incomparable car elle n’a pas de limite, sauf celles que l’on s’impose soi-même. On reproche aux gens de trop rêver mais je trouve qu’au contraire, de nos jours, ils ne savent plus le faire… On est entré dans une époque terre à terre, superficielle, facebookée, une époque fast-food où l’on consomme ses envies très vite et on les jette ensuite. Heureusement qu’il y a encore une poignée d’irréductibles !

 

Peux tu nous parler de tes projets en cours, futurs, les réalisables, les désirés, les irréalisables?


En cours, je suis sur une proposition de colorisation de BD. Je ne sais pas si cela se fera mais ce serait très intéressant à faire.

 

Ensuite je vais bosser sur une petite série humoristique de planches de BD fantasy.

 

J’ai en stand-by un tableau de 2m à terminer également, un boulot de longue haleine.

 

Il faut que je trouve le temps de sculpter une série de figurines pour une expo qu’on m’a proposée. Une offre sans date mais je dois trouver le temps de faire un aussi gros boulot de modelage.

 

J’ai toujours mon gros projet de BD sur le feu mais je suis sans cesse obligée de le laisser de côté pour faire autre chose, il commence à prendre des allures de mythe !

 

Les irréalisables ? Un truc complètement fou comme bosser sur un story-board de Carpenter, chara-designer des bestioles pour un de ses films, ce genre de chose, plus qu’un rêve, un fantasme !

 

dessincouleur

 

Entre la sculpture et le dessin arrives-tu à joindre les deux bouts, vis tu de tes créations ?


Il faut être honnête, pour vivre de ce genre d’activités, il faut être super célèbre et avoir des relations. C’est un métier précaire. Si on devait fixer des prix selon le temps et l’investissement personnel que cela demande, on taperait dans des sommes surréalistes, totalement impossible à pratiquer.

 

C’est un boulot ingrat, on ne se rend pas souvent compte du temps et des efforts que cela demande, de l’implication émotionnelle (quand on créée de A à Z). Il faut rester réaliste face à ce métier et faire de nombreux sacrifices. L’art, ça rapporte uniquement quand on rentre dans les milieux snob et élitistes à grands coups de pistons. Ca doit rester une passion, non un plan de carrière, car c’est impossible. On créée parce que c’est un moteur essentiel dans notre vie, un rouage indispensable au mental et non pour payer le repas du soir.

 

Est ce dur de percer dans ce milieu? Pourquoi ?


L’édition c’est un panier de crabes. Déjà pour un illustrateur c’est la jungle mais il faut voir pour un écrivain !! Il faut savoir qu’on n’est rarement engagé pour son talent, mais bien souvent parce qu’on connait le fils du neveu de la tante par alliance d’untel. Un gros coup de piston ouvrira une porte plus facilement qu’un bon coup de crayon. Il n’y a qu’à regarder un peu les étals en librairie pour s’en rendre compte… Désabusée ? Non, réaliste malheureusement et échaudée par l’expérience.

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/4d/Crayones_cera.jpg/800px-Crayones_cera.jpg

 

Illustres-tu ailleurs que sur ton blog ?


Je travaille pour le magazine Role Playing Game depuis 4 ans. Une planche de BD y est publiée à chaque numéro. D’ailleurs des changements sont prévus d’ici les prochains numéros mais je ne peux pas encore en parler !


J’ai dernièrement illustré, avec grand plaisir, le roman d’une amie.

 

Sinon de façon bénévole, j’ai participé à quelques numéros de JDR mag. Il m’arrivait de dessiner à droite et à gauche, généralement pour rendre service, mais j’ai arrêté cette pratique trop chronophage, surtout que la reconnaissance se fait très rare…

 

En ce moment je travaille également avec la société Zallag (Ourson : un éditeur de jeux videos) qui m’a commandé des statuettes et de la BD.

 

Ton blog a-t-il servi à te faire connaître, à développer des liens ?


Je n’en ai pas l’impression. Peut-être est-ce du à un mauvais référencement ou au fait que je n’appartienne à aucune communauté. Et puis j’ai remarqué une chose, les blogs de dessins/sculptures ne rencontrent que peu de succès. On regarde un dessin, c’est bien, hop on zappe vite. Raconter comment on a dessiné tel truc, d’où vient l’inspiration etc, généralement ça ne passionne pas les foules. Mais je me trompe peut-être.

 

Prends-tu le temps de te balader dans la blogosphère? As-tu des blogs à nous recommander?


J’ai surtout mes habitudes et je consulte toujours les mêmes sites. Je ne vais pas beaucoup sur les blogs à vrai dire. Pour ce qui est dessins/sculpture, je m’abreuve surtout via DeviantArt. Mais je peux en citer quelques uns sur lesquels j’aime me repaître de belles images de temps à autre:

 

http://lamontagne.over-blog.net/ http://latribudek.canalblog.com/ http://lunedargentsurprovidence.over-blog.com/ http://www.blog.studiokameleon.com/ http://claudiosetti.blogspot.com/ http://www.leratalaplume.com/blog/index.php http://gwennangevin.canalblog.com/ http://rico-sculptures.blogspot.com/ http://www.packpq.blogspot.com/ http://windsoftime.over-blog.com/ http://amaury.photo.over-blog.com/

 

Je tiens aussi à citer le blog d’une amie écrivain qui a publié son premier roman :

http://voyageaucentredemasphere.over-blog.com/

 

Quelles sont tes impressions sur la blogosphère ?


Le concept de blog est pas mal mais on trouve vraiment tout et n’importe quoi. C’est très long de faire un tri et de vraiment repérer ce qu’on a envie de suivre ou pas. Mais sinon c’est un très bon moyen de faire découvrir des régions méconnues, des histoires étranges, des paysages inattendus, de perpétuer un patrimoine, des traditions, etc. Quand c’est utilisé à ces fins, je suis pour !

 

dessincrayon

 

Pour finir deux questions primordiales : ta bière favorite ? ton plat favori ?


La bière Foudroyante Framboise (Lindemans)! Oui une bière de fille, je sais ! Quoique la Bière des Ours (la Binchoise) est pas mal non plus….


C’est dur de n’en choisir qu’un… Une soupe de potimarron maison, des marrons grillés, une part de lasagnes, du foie gras de canard sur un toast avec une pointe de confiture de figue, une cuiller de Mont d’Or sur une pomme de terre, du chocolat sous toutes ses formes, que des trucs légers quoi !

 

Un p’tit mot en conclusion, une anecdote….. :


Déjà être dessinateur ce n’est pas évident mais être une fille qui dessine l’est encore moins. On n’attend pas d’une fille qu’elle sculpte des bestioles monstrueuses, fasse de la BD trash ou cynique ou illustre autre chose que des châtons roses… C’est encore plus dur d’être crédible pour vendre un projet quand on a un prénom féminin, si si. La BD reste en outre assez masculine. Sur le net j’ai croisé pas mal de gens prétendant s’intéresser à mes dessins et du jour où ils ont su que je n’étais pas célibataire, je n’ai plus eu de nouvelles. Alors là oui, c’est encore plus vexant !! Ce qui me rend parfois parano et associale, et qui par ricochet me fait souvent retirer la possibilité de laisser des commentaires sur mon blog ! :D

 


Je tiens à remercier Stef pour sa disponibilité et de la rapidité avec laquelle elle a répondu à mes questions. J’espère que cet entretien vous aura convaincu d’aller faire un tour sur son blog et que le bouche à oreilles….euh le clavier à écran l’aidera à se faire connaître davantage !

 

Les dessins sont les oeuvres de Stef, tout droits réservés. Les photos sont issues de creative common search.

Tag(s) : #Vadrouilles on ze web