Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Allez venez, je vous emmène faire un tour, direction l'Ariège, dans le Sabarthès précisément.

 

Après Foix, on prend la direction de Tarascon sur Ariège et de là, il faut suivre la D 618 jusqu'à ce fabuleux village: Saurat. Plantez la voiture devant l'église, on saute dans ses chaussures de rando.Et hop c'est parti. Il suffit de suivre l'itinéraire.

 

Je m'excuse d'avance pour la qualité de certaines photos. Il s'agit, en effet, de photos argentiques que j'avais fait bien avant d'avoir un numérique. Je les ai scannées avec un scan pas forcément tip top......

 

saurat Itinéraire

 

Il faut tout d'abord descendre la grande rue en profitant des jolies maisons des XVIII eme , XIX eme siècles, et de toutes ces veilles enseignes témoignant d'une vie qui était bien plus active que maintenant Passez ensuite sous un porche pour emprunter un petit raidillon qui mène jusqu'au Saurat. La petite route traverse alors quelques champs, quelques prés, passe à proximité d'une ferme. Quelques chiens aboieront surement mais après un bon éclat de voix de la fermière (qui retentira dans toute la vallée), les chiens retourneront penauds dans la ferme!!

 

saurat

 

Passant à côté du gîte Peleran, si vous y voyez des ombres, il est possible qu'elles m'appartiennent!  Il faut alors abandonner la petite route pour suivre le chemin qui monte dans la forêt. Il monte lentement dans les bois jusqu'au col d'Ijou, un peu plus fortement ensuite, mais il ne présente pas de difficultés majeures.

 

saurat-bois.

 

Au cours de la progression, il y aura des bergeries abandonnées, plus ou moins en bon état. Encore un témoignage d'une vie rurale aujourd'hui disparue.

 

saurat-bergerie.

 

Arrivé sur le chemin de crête, nous voilà en gros à 1000 m d'altitude. Rien d'insurmontable pour le moment.

 

Suivons ensuite  les oscillations et autres ondulations de ce chemin, pour passer sous le Sommet du Mont et profiter de l'ombre profonde et rafraîchissante d'une profonde sapinière. En continuant sur ce sentier et avant d'arriver à l'ancien hameau de Carlong, il est possible d'apercevoir l'objectif final. Oui, oui c'est bien là haut que l'on va aller. Hardi randonneur, c'est moins dur que ça en a l'air!

 

Roc-du-Trabinet.JPG

 

Cette photo a été prise au mois de mai, il y avait encore beaucoup de neige. Donc prudence! Arrivé(e)s à Carlong, une fois que l'on a quitté le bois, il ne faut plus suivre le chemin et commencer la montée au travers des hautes fougères. Les vaches ne sont, somme tout, pas si méchantes que ça, elles ont ouvert de nombreuses pistes au travers de cette forêt vierge. Vers 1300/1400 m, les fougères disparaissent subitement pour laisser place à cette pelouse rase.

 

Bon là, j'avoue puisqu'il n'y a pas de chemin ça tire un peu sur les jambes surtout si l'on suit une trajectoire un peu trop direct. Il suffit de prendre son temps, de souffler et de monter en faisant des lacets. Arrivé à 1693 m, le plus dur est fait et le panorama se laisse apprécier. Il n'y a toujours pas de chemin, mais le trajet est simple: grimper de sommet en sommet. Il ne serait pas plus étonnant que ça de rencontrer ou un troupeau de chevaux de Merens (dont il faut effectivement prendre garde surtout s'il y a des poulains) ou un autre de vaches. Les seules plantes que l'on voit là haut sont de grands et piquants chardons. En été, un air frais circule toujours amoindrissant la chaleur du soleil.

 

saurat

 

saurat

 

saurat

 

saurat.jpg


saurat

 

Au Sommet des Mentiès, il serait possible de suivre les crêtes pendant longtemps, très longtemps. S'il y a une tente dans votre sac à dos et de l'eau, tout est possible, sinon il faut redescendre vers le village. Toujours pas de chemin, la descente se fait donc comme l'on peut, mais avec prudence toujours, vers la cabane de Cougougnac. Si l'on rate cette cabane, ce n'est pas grave puisque l'on est sûr de toutes façons d'arriver sur le chemin que l'on avait suivi auparavant. Direction Carlong et de là, l'on peut retourner au village soit en rebroussant chemin, soit en empruntant un autre sentier amenant à l'autre extrémité du village.

 

 


 


Tag(s) : #Saurat