Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Depuis la chapelle Saint Paul d'Arnave, un sentier s'oriente vers le sud. En l'empruntant on traverse des paysages pastoraux: des sous bois, des prés. C'est un sentier bien agréable avec des herbes hautes. Dans un de ces près se trouve un orri.

DSCN0163.JPG

Il s'agit d'une ancienne installation en haute et moyenne montagne ariégeoise et catalane servant d'abri mais aussi à la traite des brebis ou des chèvres et à la fabrication du fromage d'orri.  Il s'agit d'un bâtiment voûté en encorbellement avec pour toute cheminée, un trou dans la paroi. Pas de table, les genoux en tenant lieu. Comme sièges, un quartier de roc ou un banquet en bois. Un bat-flanc en lauses, ou jas, recouvert de paille, de bruyère ou de genêt, pour tout lit. Un coffre pour les provisions. Des finestroles, ou niches, pour le rangement des menus objets. Dans un coin, les ustensiles pour la fabrication du fromage. A côté de l'entrée, la niche du chien affecté à la garde comme à la défense.

Autrefois, jusqu'à la guerre de 1914, une partie de la famille vivait là-haut l'été. Pendant qu'une autre partie était occupée dans la vallée aux travaux des champs et aux prés un ou deux membres de la famille montaient à l'orri pour y surveiller leur élevage, ovin ou bovin. Parfois toute la famille et le petit bétail montaient à l'orri créant durant les mois d'été une véritable civilisation pastorale de haute montagne.

Nous avons respecté cet édifice traditionnel ariégeois pour s'y arrêter et y manger à notre tour!!

Puis nous avons repris notre route jusqu'au col d'Ussat (859 m). Là le sentier pénètre dans un bois assez profond, le Bois de Lujat. Il grimpe tout d'abord assez paresseusement. Ensuite, le sentier décide de tourner sur la droite et prend l'initiative d'atteindre le col de Faboscur (1166 m) par le chemin le plus court:, c'est à dire la ligne droite. Certes, il monte en lacets, mais cette montée m'a semblé bien dur. Peut être n'était il pas bien malin de s'engager sur cette pente si peu de temps après avoir mangé....!!

Une fois arrivé là haut, nous évoluons sur un vaste dans un paysage de landes. Il y a de nombreux arbustes, des genêts et des fleurs partout!!

DSCN0171.JPG
DSCN0192.JPG

La vue est dégagée, contrairement à ce ciel du mois de mai.

DSCN0185.JPG

Nous arrivons enfin à destination, à cette petite mention que j'avais lu sur ma carte IGN: "Eglise ruinée". C'est effectivemment le cas.

DSCN0189.JPG

En déambulant, je ne fais que m'interroger sur la situation de cette chapelle. Tous les micro reliefs que je vois, sont ils purement naturels? Plusieurs fois j'ai bien des doutes et cela me semble anthropique. Qu'est il arrivé à ce village installé sur ce méplat traversé par le ruisseau Lujat?

Cette ruine est une arche ouverte vers  un passé révolu, une porte que l'on ne peut plus franchir ici que par l'imaginaire. Des lambeaux d'existences inaccessibles.

DSCN0187.JPG

Je me suis alors souvenu de quelques pharses que j'avais lu auparavant:

"Tous les hommes ont un secret attrait pour les ruines. Ce sentiment tient à la fragilité de notre nature, à une conformité secrète entre ces monuments détruits et la rapidité de notre existence. Il s'y joint une idée qui console notre petitesse, en voyant que des peuples entiers, des hommes quelquefois si fameux n'ont pu vivre cependant au-delà du peu de jours assignés à notre obscurité" Chateaubriand, Génie du christianisme, 1802.

"Le charme de la ruine consiste dans le fait qu'elle présente une oeuvre humaine tout en produisant l'impression d'être une force de la nature.....C'est ainsi que la ruine dégage une impression de paix....elle est la demeure de la vie d'où la vie s'est retirée." Georg Simmel, Mélanges de philosophie relativiste.

"Un bâtiment en cours de sonctruction n'est pas encore en servitude. Il est si anxieux de l'être qu'aucun brin d'herbe ne peut pousser à son pied, si haut est l'esprit de l'existence qu'il désire. Quand il est achevé et en service, le bâtiment veut dire:" Regardez, je vais vous raconter comment j'ai été fait." Personne n'écoute. Chacun s'affaire à aller de pièce en pièce. Mais, quand le bâtiment est en ruine et libéré de sa servitude, l'esprit émerge disant la merveille qu'un bâtiment ait été construit" Louis I Kahn, Silence et lumière.


Sources:

http://auzatvicdessos.free.fr/ORRY.HTM

Ferrante Ferranti: "L'esprit des ruines" Editions du Chêne. 2005

Tag(s) : #Eglises, chapelles, monuments religieux