Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Distance: 27 km

Dénivelé: 550 m

 

Nous nous levons assez tôt sous un beau ciel bleu. Les nuages ont été chassés par le vent de la veille. La température est assez fraîche mais idéale pour une rando. Nous quittons le camping de Pont de Montvert vers 07h30 du matin. Nous nous dirigeons vers le GR en faisant, bien évidemment, un détour par la boulangerie. Là, je discute avec le vendeur qui est originaire de Florac. Il m'explique, par le menu, le trajet que nous allons suivre. Les gens font la queue derrière moi et mon sac et personne ne râle!! Ca fait du bien des gens non stressés!!

 

Dès que nous partons de ce charmant village, ça grimpe. Nous suivons un chemin empierré qui monte en lacets jusqu'à la Cham de l'Hermet en offrant de très jolies vues sur la vallée de Pont de Montvert et tout au fond le Mont Lozère. C'est une montée très facile, même pour un début de rando. Nous nous arrêtons à chaque virage pour regarder le paysage changeant au fur et à mesure de notre montée et aussi pour apprécier cette belle lumière matinale. Arrivés presque au sommet (1114 m) nous posons les sacs, nous  nous asseyons pour profiter pleinement du spectacle et aussi pour manger nos viennoiseries!!

 

Pont-de-Montvert-1.jpg

 

Pont-de-Montvert-4.jpg


A force de contempler et de nous arrêter, nous sommes, hélas, rattrapés par les autres randonneurs partis plus tard que nous. Jusqu'à Florac, nous voguerons entre les groupes. M'enfin, pas grave, ce n'est pas ça qui gâchera mon plaisir!!

 

En effet, arrivés sur le Cham de l'Hermet, le paysage change, devenant plus sec. Cette "cham" qui doit vouloir dire "champs" et Hermet le nom d'un hameau se trouvant un peu plus loin, est un plateau. Il y a de nombreuses prairies, des grosses pierres, quelques vaches. Nous suivons une large allée sous une très belle lumière matinale.

 

cham-de-l-hermet.jpg

 

cham-de-l-hermet-1.jpg

 

cham-de-l-hermet-2.jpg

 

Nous marchons quelques temps dans cette lande, puis le chemin traverse une forêt en descendant. Nous longeons sur quelques centaines de mètres le Tarn. Nous sommes redescendus à 991 m d'altitude avant d'entamer une longue montée jusqu'à 1425 m d'altitude.

 

Nous profitons de la fougue de notre jeunesse () pour accélérer le pas dans la montée. Et, effectivement, nous larguons un nombre considérable de randonneurs. Nous traversons une profonde forêt. Nous montons en silence, et seuls, sous ces grands arbres, nous avons le plaisir de voir une biche. A l'approche de la crête, le temps a assez subitement changé. Le vent souffle fort, les nuages sont gris et menaçants. Arrivés là haut, nous sommes accueillis par de fortes et glaciales bourrasques. Je suis obligé de mettre ma polaire, et pourtant je n''ai que rarement froid!.

 

col-de-la-planette.jpg

 

Toute la fin de cette matinée, le temps oscille entre passages nuageux, fraîcheur et coups de soleil. C'est assez lassant de devoir mettre/enlever la polaire tous les quarts d'heure!!. Ce chemin de crête est tout d'abord bordé de cette forêt, puis, nous la quittons et évoluons dans un paysage empli de violet,  de rose, de jaune et de vert. Il y a de véritables champs de bruyère, des champs de fleur jaune (fleurs non identifiées), des herbes hautes, des cairns. Par moments de jolies vues sur le Causse Méjean s'offre à nos yeux ébahis. L'air est d'une telle limpidité. C'est incroyable.

 

Causse-Mejean-1.jpg

 

Causse Méjean 2

 

Causse Méjean 3

 

Causse Méjean 4

 

A la mi-journée, en arrivant à un col, nous avons eu droit à LA carte postale du Chemin de Stevenson: un âne qui, inopinément, broutait, tranquillement. Il a été mitraillé par tous les randonneurs. Et bien sûr, je n'y ai pas coupé. Si, cette rando avait été organisée, peu s'en serait fallu que j'imagine que cet âne ait été placé sciemment par un G.O!! (tin, je ne suis pas du tout sûr de la concordance des temps dans cette dernière phrase.....)

Modestine-1.jpg

 

La faim nous tenaillant, nous décidons de faire une pause un peu plus loin. Nous nous asseyons en surplomb du chemin, sur des pierres chauffées au soleil. Devant nous, toujours ce panorama que nous dégustons accompagné de saucisse sèche. Que du bonheur!! Jusqu'à ce qu'un groupe de randonneurs plutôt sympa nous croise. Décidant, à leur tour de faire la pause, plutôt que d'aller se mettre un peu plus loin, ils s'installent juste à côté de nous....Certes, la montagne est belle, mais ce n'est pas comme si elle était petite....Instinct grégaire.....Du coup, nous écourtons notre pause et repartons d'un bon pied pour une longue descente.


Chemin-de-crete-5.jpg

 

Dans ce trajet nous amenant à Florac, nous avons vu un nombre considérable de chiens errants. N'ayant pas envie de me faire croquer les mollets, je fais une bonne partie du chemin avec un bâton, au cas où....Cette descente est longue très longue. Par moments, elle en devient monotone. Nos cuisses nous brûlent!!

 

Vers-Florac.jpg

 

Vers-Florac-1.jpg

 

Fourbus, harassés, décanillés, nous arrivons enfin dans la sous préfecture de la Lozère: Florac. Nous posons nos sacs aux "Tables de la Fontaine" où une agréable chambre nous attend. C'est une très très bonne adresse. Nous la recommandons chaudement. Nous passons la fin d'après midi à nous reposer sur des lits mous!! Nous nous promenons dans ce beau village. Puis, nous allons manger et là, on a dégusté un super bon repas!!

 

Au menu:

 

Aumonière de fromage de chèvre au cumin, pour moi\carpaccio de St Jacques sur un lit de tomates (avec une sauce au paprika et au piment d'espelette) pour elle.

Pavé d'agneau, sauce au thym. Avec un peu de gros sel qui craquait sous la dent.....huuummmmmmmm

Fromage blanc au citron et à la myrtille pour moi\salade de fruit et sa fondue de chocolat pour elle.

Le tout accompagné d'une bière, une "brune de Bourgogne".

 

Entre les efforts fournis et ce si bon repas, nous aurions du avoir une douce nuit emplie de belles images....Malheureusement ce ne fut pas le cas.....Nous dédions cet article à la mémoire de Claire.....

 

Florac.jpg

 



 


 


 


 


 


Tag(s) : #Vadrouilles dans les Cévennes