Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cet article s'attache à décrire et expliquer les vestiges archéologiques du site de Mycènes, pour le passé mythique de cette cité, ça se passe ici.

 

Lors de la visite du site de Mycènes, il faut bien penser à se munir d'un bon guide. En effet, mis à part quelques vestiges aisément compréhensibles, même pour un oeil exercé, se repérer et comprendre les ruines peut être assez complexe. Ceci est d'autant plus vrai qu'il n'y a guère de panneaux explicatifs. Il y a tout de même à visiter et comprendre une ville, une acropole, des tombes monumentales, des remparts....etc

 

L'origine du site de Mycènes:


Les plus anciennes traces d'occupation humaine sur ce site remontent au néolithique et plus précisément à sa dernière phase(3000 av JC). C'est en 2000 av JC, avec l'arrivée des Achéens que Mycènes prend son essor grâce à sa position puisque fondée sur le chemin menant à Corinthe. Cette cité contrôle donc toutes les routes commerciales continentales mais aussi les transports maritimes.

 

Le cercle funéraire A:


Les premières découvertes importantes datent du milieu du II ème millénaire av JC. Il s'agit d'un ensemble funéraire se trouvant sur le versant SO de la citadelle auquel appartiennent les cercles funéraires A et B.

 

mycenes-13.JPG

 

Le cercle funéraire A mesure 25 m de diamètre. Il se compose d'une double enceinte de dalles verticales hautes d'environ 1.50 m entourant la chambre funéraire. A l'intérieur de celle-ci Schliemann a "fouillé" en 1876 les squelettes de 8 hommes, 9 femmes et 2 enfants dans lesquels se trouvait un important et fastueux mobilier funéraire aujourd'hui exposé au musée archéologique national d'Athènes. Le fameux masque d'Agamemnon en faisait partie.

 

De par cet important mobilier funéraire, il semble évident que les personnes inhumées ici faisaient partie de l'élite sociale de cette citadelle, peut être étaient ils même d'origine royale. En outre, le statut privilégie de ces individus est d'autant plus marqué que les inhumations datent entre 1600 et 1550 av JC, alors que le monument lui même est bâti 3 siècles plus tard. Ceci veut donc dire que le souvenir de ces défunts ne s'est pas perdu au cours des siècles et qu'à l'occasion de travaux de construction, la mémoire de ces morts a été honorée.

 

Originellement, les morts sont enterrés dans des tombes à fosse taillées dans le rocher naturel. Ces fosses de forme globalement rectangulaire mesurent jusqu'à 4.50 m x 6.40 m. La profondeur des tombes peut atteindre 4 m. Les parois sont revêtues de murs de pierres sèches sur lesquels prend appui la couverture de la tombe, faite de plaques de schistes.La couverture de la sépulture n''est pas construite au sommet de la fosse, mais un peu avant. Au dessous de cette couverture se trouvent donc le défunt et ses offrandes, au dessus le remblai. Dans ce remblai est dressée une stèle décorée ou non de motifs géométriques, scènes de chasse, scènes de course en char...

 

Ces tombes ne sont pas des sépultures  individuelles mais des tombes collectives.Cela veut dire que dans une fosse ne se trouve pas un seul défunt mais plusieurs. Pour chaque inhumation, la fosse est recreusée, la stèle déplacée et replacée ensuite.

 

Malgré la richesse des offrandes contenues dans ces tombes, rares sont les vestiges de bâtments contemporains de ces tombes.

 

L'âge d'or de Mycènes:

 

A partir de 1450 av JC commence une grande période de prospérité et d'extension de l'influence de Mycènes dans le monde méditerranéen. Cet apogée dure jusque vers 1200 av JC.

 

Les enceintes de Mycènes:


Vers 1350 av JC, une première enceinte est édifiée. Le site se transforme alors en citadelle. Vers 1330 av JC, commence la construction des palais monumentaux (dont le megaron) sur le sommet de la colline. En 1250 av JC, une nouvelle phase de construction commence. L'enceinte est agrandie, la Porte des Lions est édifiée ainsi que le "Trésor d'Atrée".

 

mycenes10.JPG


Les enceintes de Mycènes sont conservées dans leur presque totalité soit sur près d'1 km de tracé. Elles englobent une superficie atteignant tout de même 30000 m². Elles épousent les irrégularités du terrain et souvent le rocher s'intégre à la construction. Ce qui est étonnant ce n'est pas tant leur hauteur  (d'ailleurs inconnue) que l'épaisseur  de ces murs variant entre 3 m et 8 m.

 

Les modes de construction des deux enceintes sont différents et permettent donc de les différencier. La première enceinte est constituée de blocs grossièrement équarris, sans mortier. Les interstices sont bloqués à l'aide de petits cailloux. La deuxième enceinte est ornée de deux parois constituées de gros blocs calcaires entre lesquelles a été glissée une maçonnerie de moellons calcaire liés à l'argile.


 

mycenes-17.JPG

 


Que ce soit pour la première ou la deuxième enceinte, la taille des blocs employés ne manque pas d'étonner. Ces types de mur sont qualifiés "d'appareil cyclopéen". Les Anciens pensaient que seuls les Cyclopes étaient assez forts pour déplacer ces pierres!! En effet, Pausanias quand il visite Mycènes au II ème sicèle ap JC donne le renseignement suivant: "On dit que (leurs remparts) sont eux aussi l'oeuvre des cyclopes, qui construisirent le rempart de Tyrinthe pour Proïtos"

 

On peut admirer les techniques de contruction! Celles ci étonnent encore plus lorsque l'on sait que les Mycéniens ont aménagé à l'intérieur de leur enceinte un escalier souterrain vouté en encorbellement également.

 

mycenes-14.JPG

 

Cet escalier mène à une citerne souterraine alimentée par la fontaine de Persée située près de là sur les pentes du mont Aghios Ilias à plus de 360 m de distance. Le rôle de cette citerne est fondamental dans un contexte géographique aride.

 

mycenes-15.JPG

 

mycenes-16.JPG

 

La Porte des Lions:

 

La Porte des Lions, aménagée donc en 1250 av JC, marque l'entrée dans le palais. Elle est formée de 3  monolithes pesant chacun 20 tonnes et ménageant une ouverture d'environ 3x3 m environ.

 

mycenes11.JPG

 

La voute en encorbellement ménage un tympan dans lequel se trouve une plaque de calcaire sur laquelle sont figurés deux fauves dont les têtes ont disparu (à l'origne elles faisaient face aux visiteurs). Les animaux sont situés de part et d'autre d'un pilier sacré, surmonté à l'origine d'une paire d'ailes d'oiseaux qui reposaient sur un autel. Ce motif d'origine orientale a été perçu comme l'emblème des dirigeants de la ville ou des dirigeants. Il n'y avait que deux portes pour entrer dans cette citadelle.

 

mycenes-12.JPG

 

Les trous visibles sur les monolithes recevaient les gonds de la porte.

 

Le trésor d'Atrée:

 

Sur le site de Mycènes, à l'extérieur de l'enceinte, se trouve environ 10 tombeaux monumentaux. Celui dit d'Atrée ou d'Agamemnon est le plus beau d'entre eux. Il est également l'un des monuments les plus importants de l'âge de Bronze. En effet, cette tombe à tholos (coupole) est le monument de plus spacieux de cette époque. Construite vers 1250 av JC, cette tombe est semi souterraine. L'accès à la sépulture est précédée, selon l'usage de l'époque, par un dromos (c'est à dire un couloir) long de 36 m , large de 6m et constitué de murs de pierres sèches. Ce couloir aboutit à une porte monumentale (5.40 m de haut pour une largeur comprise entre 2.50 m et 2.70 m) coiffée d'un linteau composé de deux monolithes et d'un triangle de décharge décoré à l'origine d'une plaque  sculptée. Le plus gros des deux blocs pèse tout de même 120 tonnes.....  

 

Mycènes4

 

De l'intérieur, cette tombe mesure 14,5 m de diamètre avec une hauteur intérieure de 13,5 m. La coupole est formée par 33 assises annulaires d'inégale hauteur, disposées en encorbellement, travaillées au ciseau de bronze suivant une courbe parabolique. Le sommet est bouché par une dalle ronde formant la clé de voûte. La partie supérieure du dôme est révêtue extérieurement par une couche d'argile assurant l'imperméabilité. Ellea été le plus grand et le plus large dôme dans le monde pendant plus d'un millénaire. Le désir de construire un monument pour l'éternité est ici plus que manifeste.

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/22/Treasury_Atreus.jpg

 

Le pasage que l'on voit sur la photo précédente mène à une chambre annexe dans laquelles une fosse a été creusée. Pour une visite en 3d de ce monument, cliquer ici.

 

Le déclin:

 

A la fin du XIII ème siècle av JC est ajoutée à la fortification de Mycènes, la partie NE de la citadelle. L'enceinte prend sa forme définitive, qu'elle conserve aujourd'hui encore.


A la fin du XIII, un incendie (lié à des combats?) détruit le palais, le centre religieux et un certain nombre d'autres bâtiments. Le palais n'est plus en usage, mais des édifices sont réparés et réutilisés jusqu'en 1100 av JC. A cette date, un nouvel incendie ravage le site. La citadelle détruite, Mycènes est tout de même encore occupée mais a perdu son éclat d'antan.

 

Le site est habité jusqu'en 468 av JC, date de sa nouvelle destruction par la cité d'Argos, jalouse de la participation de Mycènes aux guerres médiques (et donc à la victoire des Gecs). Argos fonde à Mycènes pendant la période héllenistique une bourgade. Le rempart est réparé, un petit théâtre est fondé. Cette bourgade survit mais ne dépase pas l'époque chrétienne, jusqu'à l'arrivée de Schliemann.

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/47/Gold_in_NAMA_21.JPG/450px-Gold_in_NAMA_21.JPG

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/80/NAMA_Dame_de_Myc%C3%A8nes.jpg/581px-NAMA_Dame_de_Myc%C3%A8nes.jpg

 


 

 


 

 

 

 

 


 


Tag(s) : #Grèce