Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans notre trop rapide séjour en Grèce, Mycènes faisait partie de nos objectifs, tout comme Delphes. Direction la gare routière d'Athènes et hop nous voilà dans le bus pour en direction d'Argos et de Nauplie. Le bus s'arrête spécialement pour les visiteurs à .............................Fichti, petie bourgade d'Argolide. Et non pas à Mycènes En effet, Mycènes n'est pas sur le trajet Athènes/Argos. Il faut dire (ou tout au moins faire comprendre) au conducteur que l'on va à Mycènes, l'arrêt n'est pas automatique!, pour que le bus s'arrête. De cet arrêt, il faut ensuite marcher jusqu'au village actuel de Mycènes (qui n'est qu'hôtels et restau) sur 3 km puis de là continuer pour accéder au site même, 2 km supplémentaires.


En suivant la route, on aperçoit alors juchée sur une colline cette ancienne cité, patrie des Atrides, qui rayonna sur toute la Méditerranée. La campagne autour de ce site est aride (même au mois de mai il y fait chaud!!), aucun arbre n'y pousse. L'horizon est bouché au nord et à l'est par les monts Aghios Ilias et Arachnée, alors qu'au sud s'étend la fertile plaine d'Argos avec la mer en toile de fond.

 

http://sd-2.archive-host.com/membres/images/21234553726028249/Mycenes3.JPG(clic sur l'image)


Cette cité a donné son nom a une civilisation, la civilisation mycénienne. Plusieurs autres cités contemporaines vivant sur le même mode de vie ont été découvertes (comme Tyrinthe), mais l'importance des vestiges découverts n'ont jamais égalé ceux de Mycènes. En effet, les fouilles archéologiques entreprises par le mythique Schliemann ont révélé un grand nombre d'objets en or comme le célèbre masque d'Agamemnon, confirmant l'importance de ce site à l'âge du Bronze. Oui, nous voilà entre le XVI ème siècle et le XIII ème siècle avant Jésus Christ (soit huit siècles avant la construction des monuments de l'acropole d'Athènes) face à des peuples n'ayant pas encore découvert le fer.

 

A cette époque, cette acropole est attaquée une première fois. Après avoir résisté à un assaut, même si la ville basse a entièrement été détruite, la citadelle est entièrement rasée à la fin du XIII ème siècle av JC. Le site est malgré tout encore occupé puis pris par les Doriens au XII ème siècle. La cité devient alors une cité état secondaire avant d'être conquise par Argos en 486 av JC. Elle décline lentement jusqu'à être totalement abandonnée au II ème siècle ap JC. Cependant, ce site n'a pas été redécouvert. En effet, l'importance de ces vestiges lui ont valu de ne jamais sombrer dans l'oubli.

 

Mycenes-copie-1.JPG

 

Au delà même de la magnificence de ce site et de l'importance de cette civilisation (que j'aborderais dans des articles futurs), l'intérêt de Mycènes réside dans le fait que l'histoire de cette acropole se trouve à la jonction entre les mythes et l'histoire, à la lisière de l'histoire.

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/15/Heinrich_Schliemann.jpg/421px-Heinrich_Schliemann.jpgEn effet, Henri Schliemann après une vie mouvementée consacre sa fortune à la recherche des sites chantés par Homère. Après avoir fouillé Troie, il s'attaque à Mycènes. Ainsi, nourrit de L'Iliade, il tente de faire correspondre ces découvertes aux textes homériques, persuadé, comme les hommes de cette époque, que les poèmes d'Homère décrivent une réalité.


A Mycènes, il découvre un masque en or qu'il pense être celui d'Agamemnon, puis un bouclier de peaux de boeufs recouvertes de bronze qu'il associe au grand bouclier d'Ajax car décrit comme tel dans L'Iliade. Enfin, il met au jour une coupe en or, pour lui celle de Nestor, car encore une fois dans le poème d'Homère, Nestor en possède une semblable.


La démarche adoptée par Schliemann durant ses fouilles n’ est pas très scientifique, mais courante pour l’époque. Elle privilégie la recherche de beaux objets et néglige toute approche stratigraphique. Bien qu’il dispose d’un permis de fouille, Schliemann ne se distingue pas vraiment d’ un pilleur de tombe


Il écrit dans une lettre adressée au roi Georges I de Grèce: "Avec une extrême joie, j'annonce à votre Majesté que j'ai découvert les tombeaux que la tradition, dont Pausanias se fait l'écho, désignait comme les sépulcres d'Agamemnon, de Cassandra, d'Eurymédon et de leurs camarades, tous tués, pendant le repas, par Clytemnestre et son amant Égisthe. (...) J'ai trouvé dans les sépulcres des trésors immenses en fait d'objets archaïques en or pur. Ces trésors suffisent à eux seuls à remplir un grand musée, qui sera le plus merveilleux du monde, et qui pendant les siècles à venir, attirera en Grèce des milliers d'étrangers de tous les pays".

 

Plutôt que de partir de la réalité du terrain et tenter par les datations  et la stratigraphie de faire coïncider ses découvertes aux textes, il prend pour argent comptant les poèmes homériques et déforme les informations archéologiques pour qu'elles s'adaptent aux textes. Pas très scientifique tout ça. Ses travaux repris et des découvertes ultérieures ont démontré des divergences chronologiques incompatibles avec une interpétation historique des poèmes homériques.

  http://sd-2.archive-host.com/membres/images/21234553726028249/DSCN0964.JPG

(clic sur l'image)

 

Que chantait donc Homère dans L'Iliade pour qu'elle soit source de vérité pour Schliemann? L'Iliade raconte quelques journées d'une guerre qui a duré 10 ans, la Guerre de Troie, dans laquelle les Grecs sont rassemblés sous l'autorité du plus puissant souverain d'alors, l'Atride Agamemnon, roi de Mycènes.

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/34/MaskeAgamemnon.JPGLe nom de la dynastie des Atrides provient du héros éponyme Atrée. Cette longue lignée et ce site sont soit les acteurs soit le théâtre d'une longue série d'homicides (et il y a du sexe aussi). Aux origines du mythe des Atrides, il y a le festin de Tantale. Ce dernier, appartenant à la génération des dieux primordiaux, convie les dieux à un repas au cours duquel il leur sert le corps de son fils, Pélops, coupé en morceaux....Pour se venger, les dieux le punissent en le condamnant à ne jamais être rassasié. Puis, ils reconstituèrent Pélops.

 

Pélops, après de multiples rebondissements, et sa femme Hippodamie ont plusieurs enfants dont deux fils Atrée et Thyeste qui se haïssent. Régnant à Argos et désignés pour succéder au roi de Mycènes, Eurysthée, ils se disputent le pouvoir.Atrée, grâce à l'aide de Zeus, l'emporte. Pensant que son frère le trompe avec sa femme, il tue les trois enfants que Thyeste a eu avec une naïade. Il les fait bouillir et les sert au cours d'un repas à son frère.....

 

Mycenes1.JPGThyeste s'enfuit à Sicyone où il retrouve sa fille. Il s'unit à elle, conformément à la prédiction de l'oracle lui stipulant qu'il serait vengé par un fils né d'une union incestueuse. Le fruit de ectte union est un garçon dénommé Egisthe qui devint par la suite l'amant de Clytemnestre (la femme d'Agamemnon). Il chasse Atrée de Mycènes et prend le pouvoir.

 

Nous en sommes déjà à 2 sacrifices humains, celui de Pélops et celui du des enfants de Thyeste. Ce mythe rend compte  de la déviance et de la sauvagerie des sacrifices humains par rapport aux sacrifices institués par Prométhée.

 

Le mythe devient très confus mais Agamemnon, fils d'Atrée arrive à reprendre le pouvoir à Mycènes. Au cours de leur exil, suite à l'assassinat de leur père par Egisthe, Agamemnon et son frère Ménélas épousent les filles du roi de Tyndare Clytemnestre et Hélène. Cette dernière, tellement belle, avait de nombreux prétendants. Son père, Tyndare, leur fit promettre de respecter le choix de sa fille et de s'engager à porter secours à celui qui serait choisi si une injustice était commise à son égard. Le respect de ce serment déclenche la guerre de Troie quand Pâris vient en Grèce et profitant de l'absence de Ménélas enlève Hélène et la ramena à Troie.

 

Mycenes2.JPG

 

 

Schliemann en fouillant le site de Mycènes a donc découvert les ruines d'un riche palais doté de tombes contenant du mobilier prestigieux. Ce palais ne correspond pas aux poèmes de l'Iliade écrits à la mi VIII ème av JC. Les événements décrits dans cette épopée sont censés s'être déroulé 2 ou 3 siècles auparavant. Malheureusement pour Schliemann, le mobilier exhumé (dont le fameux masque en or) est daté du XV-XVI ème siècle av JC.

 

Mycènes4

 

 

Ainsi au terme de cette journée, après avoir crapahuté une quinzaine de kilomètres sous un ciel orageux et menaçant nous nous sommes enivrés de toutes ces légendes. De retour à Athènes, nous avons bien apprécié la fraîcheur des terrasses de cafés tout en sirotant de bons cafés frappés bien frais.

 


 

.

 


Tag(s) : #Grèce