Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mercredi 24 mai,

 

Je me suis réveillé bien trop ce matin: à 06h30 j'ai les yeux grands ouverts....J'ai beau être en vacances, mon organisme est encore réglé pour aller au boulot....argh...De rage, je me retourne et continue de somnoler jusqu'à une heure décente, mais pas trop tardive puisque nous avons décidé de visiter la "pinacoteca ambrosiana".

 

Située piazza  Pio XI, elle est assez difficile à trouver (quoi, comprenez qu'on a eu du mal...). Elle se trouve en effet, dans un quartier de petites ruelles et de petites places pas loin de la grande rue commerçante, la via torino, au sud du Duomo. Ce musée est le plus ancien de Milan. Il a été inauguré en 1618. Son nom fait référence à Saint Ambroise, le saint de Milan qui est le fil conducteur de cet article.

 

Ce musée est cher 15€ par tête de pipe. L'accueil est peu chaleureux. Les gardiens gardiennent vraiment, au point de se sentir surveillé et gêné. Ceci dit, la collection abritée dans ce musée mérite vraiment une visite et, au vu de l'état du secteur culturel et patrimonial en Italie, ça ne me dérange pas, finalement, de payer une telle somme. 0.2% du budget italien est alloué à la culture. De ce fait, même si payer 30€ pour visiter fait mal au portefeuille, j'espère que mon obole permettra la restauration de ces tableaux et l'entretien de ces musées.

 

jan brueghel allégorie de la terre

 

Lors de notre visite, il y avait une expo temporaire exceptionnelle. Pour la première fois depuis bien longtemps étaient réunies les quatre allégories (eau, feu, terre, air) peintes par Jan Brueghel. Ce Jan Brueghel (dit l'Ancien) est le deuxième fils de Peter Brueghel. Il a peint différentes allégories (thème qu'il a décliné de nombreuses fois) qui regorgent de moults détails. Non seulement, les quatre tableaux étaient réunis dans une même salle, mais il y avait aussi un système de caméras qui filmait de très près les taleaux. Ces images étaient retransmises sur des écrans afin d'apprécier du moindre détail. Un vrai bonheur!

 

jan brueghel allégorie de l'eau

 

En plus, de cette expo, les huit premières salles sont riches, avec entre autre un tableau de Vinci, deux de Boticelli, un carton (un brouillon) qui remplit à lui seul une salle de Raphael, Titien, Caravage....etc A noter que la dernière partie de ce musée est consacré à Léonard de Vinci. Certaines de ces études originales  sont exposées. Il s'agit en particulier de celles portant sur les oiseaux, le vol, les machines volantes.

 

Après une matinée muséale, nous retournons dans le quartier étudiant, via brera, pour manger pas cher et s'enfiler gelati et capucini!

 

Repus, nous continuons notre visite de Milan par quelques églises. Il y en a une tout petite (bien difficile à trouver quand on regarde mal la carte et quand on confond les rues Santa Marta et Santa Maria.....) appelée San Satiro (Saint Satyre) qui est assez incroyable.

 

http://www.arengario.net/momenti/imm/momenti34a.jpg

source: http://www.arengario.net/momenti/momenti34.html

 

A priori, elle ne paye pas de mine, mais il se trouve que contrairement à ce que l'on voit, le choeur de cette église est plat.....En fait, Le plafond à caisson du choeur est un trompe l'oeil. Il est quasi plat! L'architecte, Bramante, a eu cette idée de génie alors que la disposition de cette église, dans le tissu urbain du XV ème, ne permetttait pas la construction d'un vrai choeur en abside.

 

La preuve:

 

http://www.istitutomaserati.it/prospettiva/immagini/Sansatiromilano.jpg

source: http://www.istitutomaserati.it/prospettiva/Storia/Applicazioni.html

 

Puis, nous sommes allés à la Basilica Sant'Ambrogio, dédiée tout d'abord aux martyrs chrétiens Gervais et Protais puis à Saint Ambroise. L'église paléochrétienne a été fondée en 379, mais de ce bâtiment primitif, il ne reste quasi rien. La construction actuelle, la basilique, est en partie carolingienne (IX ème s), en partie romane (du XIIè s). 


Milan--basilica-sant-Ambrogio-1.jpg

 

Il s'agit d'un bâtiment à trois nefs et trois absides. Elle est dotée d'un immense atrium à colonnades précédant l'entrée. A l'intérieur, outre des peintures, se trouvent quelques restes de peintures murales, un magnifique autel en or ouvragé daté de l'époque carolingienne.... A mon avis, sa valeur doit être.....inestimable? Entourant l'autel, les quatre colonnes en porphyre rouge formant un ciborium sont des vestiges de l'église du IV ème s.

 

Milan--basilica-sant-Ambrogio-2.jpg

 

Milan--basilica-sant-Ambrogio-3.jpg

 

Milan--basilica-sant-Ambrogio-5.jpg

 

Milan--basilica-sant-Ambrogio-6.jpg

 

Milan--basilica-sant-Ambrogio-4.jpg

 

Nous quittons cette église vers 17h et il y a encore tant à voir.....Nous continuons à crapahuter et à visiter d'autres églises comme la Basilica San Lorenzo Maggiore, la Basilica Sant'Eustorgio. Cette dernière se trouve derrière un alignement de colonnes antiques devant laquelle passe un tram! Durant quelques secondes sont réunies près de 20 siècles d'évolution technique! Cette vison est assez anachronique en fait!

 

Nous sommes à l'opposé du centre ville, il nous faut une heure pour retourner à l'hôtel (bon pour se donner du courage, on a englouti une gelati....). A l'hôtel, on se repose en regardant cette terrible émission intellectuelle: €redita. Plaisanterie mise à part, nous avons regardé assez souvent cette émission et cela nous a été utile pour se familiariser avec l'Italien (qui est vraiment la langue étrangère la plus proche du français)!

 

Le soir venu, nous avons voulu retrourné dans la pizzeria de la veille qui est hélas fermée pour cause de soirée privée. Nous mangeons dans une autre pizzeria et rentrons pas trop tard, pour être fin prêt pour notre départ à Florence.

Tag(s) : #Italie