Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le temps de la veille ayant été peu fameux, en ce mercredi 05 mai au matin, le ciel romain est grisâtre. Heureusement, les températures sont bien agréables malgré les pluies de la veille. Le temps, au fur et à mesure de l'après midi, s'améliore jusqu'à un soleil éclatant et un grand ciel bleu.


Afin d'éviter d'être trempés par d'éventuelles pluies, nous nous sommes décidés à continuer notre tournée des musées. La Rome antique j'adore, c'est sûr, mais il faut garder à l'esprit qu'il y avait bien des gens qui ont vécu là avant eux et les plus connus sont les Etrusques. Ça tombe bien, il y a un musée dans les jardins de la villa Borghese consacré aux Etrusques.


Après avoir avalé un rapide petit déjeuner, nous sautons dans nos chaussures et prenons la direction du métro. Nous nous arrêtons à la Piazza del Popolo. Cette place monumentale et aménagée au XIX ème siècle est alors en travaux: des tribunes et des gradins sont en cours d'installation. En effet, ce mercredi 05 mai au soir voit l'affrontement en finale de la coupe d'Italie de l'AS Roma contre l'Inter de Milan (malheureusement pour les Romains, les Milanais l'ont emporté).

 

Nous grimpons les escaliers qui mènent dans les jardins de la villa Borghese. "Jardin " est un terme réducteur, parc serait peut être plus approprié pour désigner les 85 hectares de verdure enserrant cette villa...Il s'agit du plus grand parc  public de Rome dans lequel se trouvent 3 musées prestigieux: la galerie Borghèse, la galerie d'Art moderne et le Musée national étrusque de la villa Giula.

 

Villa-Borghese.JPG

 

Le nombre de chemins, d'allées sinueuses dans ce parc est plus que considérable. Il y a de grandes pelouses pour batifoler et même un lac artificiel avec une ruine antique qui l'est tout autant!!

 

Nous nous sommes donc promenés dans ce parc pour rejoindre la Villa Giula. Cette villa a été construite pour le pape Jules III (mi XVI ème siècle) comme résidence d'été au début de son pontificat. Elle contient la plus grande collection d'Italie consacrée non seulement aux Étrusques mais aussi aux autres peuples contemporains d'Italie.


Alors disons le de suite, la muséographie est à l'ancienne et très classique. C'est d'abord un musée d'objets. Les vitrines succèdent aux vitrines et les explications sont rares et assez souvent en italien. Cette langue n'est pas difficile à comprendre pour nous autres latins mais j'aurais aimé  pouvoir lire dans certains cas les explications en anglais (au moins) pour mieux comprendre certains détails.Toutefois, les objets contenus dans les vitrines sont beaux  (heureusement sinon la visite  dans ces conditions serait laborieuse) qu'il s'agisse de céramique, de bijoux, de bronze....


Après cette visite, le ciel est toujours aussi morne. Nous mangeons dans le jardin. Pour payer, nous avons du laisser ce qui nous restait de poumons et de reins....

 

Musee-du-capitole4.JPG

 

Nous quittons la villa Borghèse sous un ciel gris pour prendre le métro. Arrivés à la Piazza Republica, le ciel bien qu'un peu nuageux est bleu, le soleil resplendissant.

 

Nous visitons alors les thermes de Dioclétien sous l'oeil alerte et vif d'un chat ....

 

DSCN2207.JPG

 

DSCN2206.JPG

 

D'étranges créatures nous ont observé mais nous n'avons pas attiré leur attention..

 

Thermes-de-Diocletien1.JPG

 

thermes-de-diocletien.JPG

 

L'entrée des thermes étant groupée avec celle du musée national romain se trouvant dans le palazzo Massimo, nous passons cette fin d'après midi dans ce fantastique musée où la muséographie est tout simplement superbe!! Ce musée contient une somptueuse collection d'art antique. Là encore, les objets exposés ne sont pas ceux de la vie quotidienne mais bien des chefs d'oeuvre de l'art antique découverts strictement dans Rome.

 

Le pugiliste au repos, d'un criant réalisme, a été réalisé au I er siècle av JC. Il est représenté nu, exténué, juste après un combat, le corps (le visage particulièrement) perclus de blessures saignantes encore. Il n'est pas représenté comme un héros mais comme un homme (presque pathétique) harassé malgré son impressionnante musculature.

 

pugiliste-au-repos1.JPG

 

pugiliste-au-repos2.JPG

 

pugiliste-au-repos0-copie-1.JPG

 

Le sarcophage de Portonaccio représente une bataille contre les barbares mençant constamment l'empire romain. C'est une composition complexe avec une profusion de figures évoquant le chaos et la brutalité des combats.

 

sarcophage-de--Portonaccio1.JPG

 

sarcophage-de-Portonaccio.JPG

 

Bref, dans toutes les salles se trouvent des chefs d'oeuvres et les peintures murales de la maison de Livie n'en sont pas en reste. Il n'est pas possible de toutes les montrer. Il faut y aller!!


Après en avoir pris plein les mirettes, nous nous sommes dirigés vers notre hôtel. Sur le trajet, nous avions remarqué la présence d'un marchand de gelati depuis quelques jours déjà. Sur la devanture, il y avait une enseigne plutôt avantageuse: "plus ancien glacier de Rome". Il nous fallait tester. A défaut de la meilleure (même si les gelati sont très bonnes) c'est la plus grande que nous ayons vu. Parfum du jour: melon/pêche et mangue/fruits des bois.

 

Après une courte pause à l'hôtel, comme nous passions notre dernière soirée à Rome, nous sommes retournés dans la pizzeria Bir and Fud que nous avions testé notre premier soir. Ce fut un super bon repas  (salade caprese, bruschetta au jambon fumé, ricotta et sauce citron, un plat d'aubergines et de courgettes grillées avec de la mozarella et une pizza, le tout arrosé de bonnes bières artisanales) qui est venu conclure une journée merveilleuse!!

 

 

 

 


 


Tag(s) : #Italie