Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En ce dimanche matin, nous nous levons sous un ciel bleu plein de lumière et un grand soleil. Émoustillés par notre marche de la veille, la miss avait décidé qu'en ce jour dominical nous irions nous balader sur la Via Appia Antica pour visiter les anciennes catacombes chrétiennes. En effet, cette voie devient piétonnière tous les dimanche. Nous avons atteint notre objectif et malgré le temps qui s'est dégradé lentement mais sûrement dans la journée nous l'avons bien dépassé, emporté par l'envie de tout voir et surtout de voir toujours plus.


Nous avons donc pris le bus n°218 jusqu'à la porte San Sebastiano. Elle est la plus grande et la mieux conservée des portes de l'enceinte romaine.

 

 

Via-Appia1.JPG

 

Le censeur Appius Claudius Caecus fit construire en 312 av JC cette voie parfaitement rectiligne. En la suivant, on arrive à Capoue, soit à 195 km de Rome. Les travaux ont été réalisés en 2 ans.  Elle a été ensuite, en 190 av JC, prolongée jusqu'à Brindisi, dans les Pouilles.

 

Via Appia6

Via-appia11.JPG

 

Bordée de pins parasols, d'ifs, suivre le tracé de cette voie est une très jolie et agréable balade champêtre. On a l'illusion de ne plus être dans Rome mais dans la campagne.

 
On remarque même les ornières des chars, charrues et autres charrettes qui l'empruntaient à l'époque. Nous avons eu l'impression lorsque nous étions seuls sur cette voie de franchir assez facilement 2000 ans d'histoire tant il est facile de mettre ses pas dans ceux des Romains.

 

Le long de cette voie se trouve des bornes miliaires servant à marquer les distances parcourues. 1 mile romain équivaut à 1.482 m actuels.  Nous avons suivi la Via Appia sur 6 miles romains.

 

Les pavés étant déchaussés, il faut faire quand même un peu attention à l'endroit où on met ses pieds sinon c'est très facile de se tordre la cheville. Nous avons vu même des courageux des fous faire du tape fesses sur des vélos!!

 

Il y a un certain nombre de catacombes dans cette zone de Rome: celle de San Callisto, celle de San Sebastiano, celle de Domitillia. Notre choix s'est porté sur cette dernière. Malheureusement, il n'a pas été possible de faire des photos. En outre, les visites des catacombes se font avec un guide. Il y a plusieurs raisons à cela: d'une part c'est labyrinthique, c'est tellement gigantesque, il y a tellement de couloirs qu'il est très facile de se paumer; d'autre part, peu de sépultures ont été pillées, il y a donc énormément de tombes inviolés et comme de très nombreuses personnes ont une curiosité morbide le guide veille à ce que les squelettes ne soient pas volés/détruits/pillés.

 

Les catacombes que nous avons visité sont de dimension assez modeste puisque il n'y a que 17 km de galeries creusées sur 4 niveaux. Ces catacombes, jusqu'au V ème siècle de notre ère, n'ont accueilli que 150.000 défunts.... Je ne peux pas vous montrer de photos mais sachez que c'est un vrai gruyère et comme je l'ai dit auparavant c'est un vrai labyrinthe, très sombre malgré les quelques puits de lumière (lucernaire) qui ont été aménagés à l'époque. Les couloirs mesurent environ 2 m de haut, à peine plus d'un mètre de large. Sur cette hauteur, les chrétiens ont creusé dans le calcaire, en général, 3 à 4 tombes, de simples banquettes. Elles étaient scellées, du côté du couloir, par des tuiles.

 

Voilà une vilaine photo prise sur wiki pour illustrer mon propos.

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/0/08/Catacombe.jpg

 

A la sortie de cette visite guidée en français (nous n'étions que 4!!) nous avions faim. Juste à côté des catacombes se trouvent une sorte de restauration rapide d'attrapes touristes à la con qui n'ont pas d'autres choix que d'aller là. Pour payer, on a du y laisser un rein et un poumon.....

 

Bref, nous avons continué notre périple sur la Via Appia. Nous avons visité ensuite la Tombe de Cécilia Metella. Il s'agit du tombeau d'une femme, de l'épouse de Licinius Crassus (fils du fameux Crassus qui a partagé le Triumvirat avec Jules César et Pompée). Il s'agit donc de la tombe d'une des familles les plus influentes de la Rome antique.

 

Cette tombe se présente sous la forme d'une tour haute de 11 mètres et mesurant un peu moins de 30 m de diamètre. Elle a été construite entre 20 et 30 de notre ère. Bien plus tard,  au XIV ème siècle, la famille noble des Caetani acquiert cet endroit du pape Boniface VIII. Les Caetani transforment cette tombe en donjon et construisent une forteresse le long de la voie.

 

Cecilia-Metella0.JPG

 

Cecilia-Metella1.JPG

 

Cecilia-Metella3.JPG

 

L'accès payant à cette tombe inclut les visites de la Villa des Quintili et des Thermes de Caracalla. Cette villa se trouvant plus loin sur la Via Appia, nous avons continué notre chemin, et programmé la visite des Thermes (en plein coeur de Rome) pour le lendemain.

 

Le long de la voie se trouve de très nombreux tombeaux d'anonymes. Et c'est là que je me rends compte que j'aurai du vous fournir l'explication suivante bien avant. Lecteurs/lectrices soyez indulgents mais il est 20h30 et j'ai faim!!

 

Donc, il s'avère que dans l'antiquité romaine, il existe un certain nombre de lois inviolables. Pami celles-ci une dit qu'il est interdit d'enterrer des enfants de plus 9 mois à l'intérieur des murs de la ville.En effet, les Romains considèrent qu'avant 9 mois l'enfant n'a pas encore d'âme. C'est la raison pour laquelle les seules sépultures que l'on trouve dans les cités et en particulier dans les habitats sont celles d'enfants de moins de 9 mois. Mais où sont donc enterrés les autres vous demandez vous?? Et bien à l'extérieur de la ville, le long des voies de communication. Dans l'imaginaire romain, il existe une sorte de sillon sacré infranchissable,  le pomerium, entourant la ville et faisant la frontière entre monde des morts et monde des vivants. Par conséquent, avant de pénétrer dans une ville il faut franchir le monde des morts.

 

Les monuments funéraires sont de style tout à fait disparate. Parfois enterrés, parfois au niveau de la chaussée, parfois en élévation. Ils ressemblent pour certains à des maisons, pour d'autres à des pyramides....etc Leur taille varie aussi, de l'humble au monumental.

 

Via-Appia8.JPG

 

Via-Appia9.JPG

 

Via-appia12.JPG

 

Après ce colossal monument funéraire on accède enfin à la Villa des Quintili. La villa a d'abord été construite au temps de l'empereur Hadrien (rien n'à voir avec Rocky hein....). Les richissimes frères Quintili l'achètent ensuite. Malheureusement pour eux, le faste de cette villa a tapé dans les yeux de l'empereur Commode. Désirant l'acquérir, ce dernier invente une  conjuration dont les frères auraient été les iniateurs. Il les fait supplicier en 182 ap JC. Cette villa devient donc un bien impérial.

 

Au cours de notre visite le temps s'est définitivement dégradé et nous avons effectué une visite pluvieuse.

 

Villa-des-Quintili0.JPG

 

Villa-des-Quintili1.JPG

 

Villa-des-Quintili4.JPG

 

Villa-des-Quintili8.JPG

 

Nous sommes entrés dans ce parc en fin d'après midi. Nous dirigeant vers la sortie côté Via Appia, un peu avant l'heure de fermeture, nous avons constaté que celle ci était fermée. Nous avons donc du traverser toute la villa pour accéder au petit musée et donc à l'autre entrée pour revenir dans Rome en prenant le bus n° 664 après l'avoir attendu trois quarts d'heure sous l'abri bus et sous la pluie.

 

En arrivant dans la Ville Eternelle, et avant de faire une GROSSE sieste à l'hôtel, nous nous sommes achetés des patisseries dégueulasses pas fameuses. En forme après la sieste de 19h, nous nous sommes décidés à traverser une nouvelle fois Rome pour manger dans le Trastevere au "Spaghettiri". Un bon plat de pâtes pour finir cette journée et avant d'aller dormir (après avoir bien évidemment traversé une nouvelle fois tout le centre de Rome à pieds....).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Italie