Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Distance: 20 km

Dénivelé: 700 m

 

Avec cette étape, nous quittons le GR 68 (tour du Mont Lozère) pour emprunter le GR 70 ou Chemin de Stenvenson. Après une nuit pluvieuse, nous partons à 8 heures du matin en traversant le bourg du Bleymard et en faisant une pause à la boulangerie. Notre frugal déjeuner méritait d'être un peu amélioré de bons croissants frais!!

 

Le village du Bleymard est très joli avec toutes ces belles bâtisses en pierre. Il a du être bien plus important au cours des siècles passés puisqu'il y a quelques belles et riches demeures du XV ème siècle. Elles témoignent d'un passé qui a du être bien florissant....

 

Le-Bleymard.jpg

 

Nous empruntons en partie le chemin de la veille sous un ciel mitigé jusqu'à atteindre le col Santel. Nous jetons un coup d'oeil vers l'est pour avoir un aperçu du chemin que nous avons parcouru la veille:

 

Col-de-Santel.jpg

 

Puis, nous nous engageons dans la forêt vers le Sommet du Mont Lozere. C'est la seule partie un peu difficile. Le pourcentage est parfois un peu fort. Arrivés à environ 1400 m d'altitude, la forêt cède le pas à un paysage de landes, de moins en moins boisé. Nous marchons alors sur un vaste replat nous emmenant à la station de ski du Mont Lozère.

 

Mont-Lozere-1.jpg

 

Mont-Lozere-2.jpg

 

Parmi les rares arbres, il y en a un qui m'a stupéfait. J'ai eu l'impression de faire face à Sylvebarbe, à un ent décrit par Tolkien:

 

Mont-Lozere-3.jpg

 

Une fois la station passée, la pente reprend ses droits et nous conduit tout d'abord au col de Finiels (1541 m). Le vent s'est levé. Il souffle fort et il fait froid.

 

Le paysage est surprenant: une vaste lande, des herbes rases, un chemin bordé de massifs blocs  plantés tous les 30/40 mètres indiquant en cas de brouillard la direction. J'ai eu l'impression d'être dans un paysage préhistorique. Il ne manquait plus qu'un troupeau de mamouth et cela aurait été parfait!! Un peu comme dans la scène de la Guerre du Feu où le héros pactise avec les mamouths en leur donnant des herbes alors qu'il est poursuivi par un clan rival (et non pas la scène au bord de la rivière hein!!).

 

Mont-Lozere-4.jpg

 

Mont-Lozere-5.jpg

 

Au col de Finiels, nous suivons la crête pour atteindre le sommet de Finiels (1699 m, bon je me suis mis debout sur la borne pour dépasser les 1700m d'altitude!!).

 

Le paysage change sensiblement et se fait très minéral. De là haut, nous dominons tout au nord, au sud, à l'ouest, à l'est. Le vent s'en donne à coeur joie pour souffler fort, nous fouettant parfois le visage. Les conditions climatiques sont assez particulières, presque extrêmes, puisqu'il ne fait jamais plus de 20° en plein été. En hiver, la température descend souvent jusqu'à -30°. Le jour où nous y étions, il ne faisait pas plus de 15 ° alors que nous étions le 02 août...C'est un lieu à fuir car très dangeureux en cas de brouillard.

 

Mont-Lozere-7.jpg

 

"Les montagnes bleus" dont parle RL Stevenson:

 

Mont Lozere 6

 

Mont-Lozere-9.jpg

 

Mont-Lozere-10.jpg

 

Pour rester le plus longtemps possible au sommet, nous nous sommes abrités derrière des rochers mais le vent court partout et nous a délogé. La descente se fait dans un premier temps dans ce pasyage de lande. puis, assez rapidement, le chemin traverse la forêt. C'est un petit chemin, très pentu, avec de nombreux cailloux roulant sous nos pieds. Avec nos sacs à dos, nous faisions attention et descendions assez lentement. Ce rythme, ne plaisant pas à certains, la miss a été bousculée par deux randonneurs gros cons qui, bien sûr, ne se sont pas retournés ni même excusés.

 

Mont-Lozere-11.jpg

 

Nous faisons une halte dans une allée forestière à l'écart du chemin principal et continuons ensuite la descente dans cette forêt. A certains moments, il y avait une ambiance bien particulière: de nombreux sapins morts, de longues traînées de lichen pendaient de certaines branches, il n'y avait pas un bruit.....Très Sleepy Hollow tout ça!

 

A la sortie de la forêt, le paysage change encore une fois radicalement. Il devient beaucoup plus sec, très rocailleux, avec de nombreuses fleurs, encore de la végétation rase. Nous venons d'entrer dans les Cévennes.

 

Mont-Lozere-12.jpg

 

Mont-Lozere-13.jpg

 

Mont-Lozere-14.jpg

 

Arrivés au village de Finiels (qui a été un haut lieu du mouvement hippie avec son festival des myrtilles), le chemin serpente entre énormes cailloux, prairies et rares champs.

 

Finiels-2.jpg

 

Nous arrivons, en milieu d'après midi au Pont de Montvert, sous quelques gouttes de pluie. Nous  nous installons au camping et partons nous promener dans ce village dans lequel des épisodes sanglants ont eu lieu pendant la guerre des Camisards.

 

pont-de-Montvert.jpg

 

En nous promenant, nous rencontrons Pierre Luc et Charlotte contraints d'arrêter la rando, l'un de leur sac à dos venant de rendre l'âme. Nous nous installons en terrasse du café du commerce pour boire une (euh des.....) bière bien méritée avant de manger des pavés de boeuf du Mont Lozère et des crêmes brûlées à la crême de marron.

 

pont-de-Montvert-2.jpg

 

Nous nous couchons tôt et nous lisons à voix haute (quoi pas trop) les aventures de Stevenson.

 

Finiels-1.jpg

 


 

 



 


 


Tag(s) : #Vadrouilles dans les Cévennes