Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jeudi 24 mai 2012,

 

 

Nous quittons l'hôtel assez tôt pour filer à la gare. Le temps est très agréable Pour nous y rendre, nous évitons les axes principaux auxquels nous préférons les rues plus calmes. Arrivés à la gare, énorme bloc de béton, nous achetons notre billet à une machine et nous voilà partis pour Florence. Le train, une sorte de TGV, dessert Bologne, pour filer à Rome, puis à Naples.

 

Les paysages jusqu'à Bologne sont plutôt jolis. Nous réjouissons alors de traverser la Toscane, mais c'est peine perdue! En effet, le tracé entre ses deux villes court sous un immense tunnel. Plus précisément; le trajet total est  long de 78 km et il y a 73 km de tunnel! Très rarement et très brièvement, entre deux tunnels, on aperçoit les vertes collines de la Toscane. Cela aurait pu être ennuyeux, mais à environ 300km/h, on reste dans ces tunnels finalement peu longtemps.

 

Nous rendons tout d'abord à notre hôtel, qui est tout simplement un ancien palais du XVI ème s construit par un architecte, au service des Médicis.....Nous quittons notre chambre avec sa vue sur le Duomo et ses 4 m sous plafond, sous la férule des Médicis pour commencer notre visiter de cette ville.

 

Vue-de-notre-hotel.jpg

 

Florence, évidemment, et en ce mois de mai particulièrement est blindée de touristes. Il y en a partout, des grands groupes, des petits groupes, des amis, des z'amoureux, des en solo.....Ca vient de partout, ça parle toutes les langues, bref c'est un melting pot, ça grouille de partout.

 

Après un rapide tour sur la piazza signoria (quelques photos dans le prochain article), nous allons visiter le Duomo, vaste parvis sur lequel se trouvent la cathédrale Santa Maria Del Fiore, le baptistère San Giovanno, le campanile de Giotto ainsi que de nombreux autres bâtiments.

 

 

Florence-Duomo-3.jpg

 

La cathédrale est magnifique extérieurement mais n'est qu'une coquille vide. A l'intérieur, il n'y a rien (hormis les touristes bien zur), mais elle est grande: 153 m de long, 90 m de large et 90 m de haut sous le dôme. La première pierre a été posée en 1296 et le chantier a duré 170 ans, dans un climat de rivalité avec les autres villes toscanes: Sienne et Pise. Le projet inital d'Arnolfo di Cambio a été modifié. Giotto lui succéda mais c'est surtout Francesco Talenti qui repensa leurs projets jusqu'à donner sa forme définitve à la cathédrale.

 

Le dôme a été construit entre 1420 et 1436 selon un projet de Filippo Brunelleschi. Il avait étudié à Rome toutes les constructions antiques. Il taduisit l'architecture en géométrie et là où de nombreux architecte échouèrent, il réussit à édifier ce dôme sans échaffaudage et sans étayage!  Un siècle plus tard lorsque Michel Ange travaille au dôme du Vatican, il pense à celui de Florence! Pas peu fier de cette construction, elle est décrite alors et en toute humilité, comme une "construction immense, se dressant jusqu'au ciel, assez vaste pour couvrir de son ombre tous les peuples toscans"!

 

Florence-Duomo-4.jpg

 

Florence-Duomo-5.jpg

 

La façade, quant à elle, n'a été réalisée qu'entre 1871 et 1887, dans un style néo-gothique.

 

Florence-Duomo-1.jpg

 

Florence-Duomo-2.jpg

 

Nous avons ensuite escaladé les 400 marches du campanile de Giotto (le beffroi italien quoi). Il a été construit en 25 ans, entre 1334 et 1359, par, tout d'abord, Giotto, puis Andrea Pisano et achevé par Francesco Talenti.

 

Florence-campanile-de-Giotto.jpg

 

Florence-campanile-de-Giotto-2.jpg

 

Florence-campanile-de-Giotto-3.jpg

 

Il est haut de 85 m et de là haut, les vues sont belles!

 

Florence-4.jpg

 

Florence-6.jpg

 

Florence-5.jpg

 

Florence-9.jpg

 

Florence-10.jpg

 

Florence-7.jpg

 

Florence-8.jpg

 

A la descente de cette tour, le genou maudit se rappelle à moi. Pour le contenter, nous allons chez Grom (dont tout amateur de Conan le Barbare appréciera le nom à sa juste valeur) engouffrer déguster notre gelati quotidienne.

 

Nous visitons, ensuite, le chef d'oeuvre de ce Duomo, à savoir le baptistère. L'édifice actuel date du XI ème s, mais il est bâti sur un baptistère primitif du V ou VI ème siècle, déjà de plan octogonal. Il est enrichi de marbres polychromes provenant de monuments antiques.

 

Florence--baptistere.jpg

 

Ce monument est connu pour ses trois portes de bronze. La plus ancienne a été exécutée par Andrea Pisano en 1330. Les plus récentes et les plus célèbres ont été réalisées par Lorenzo Gilberti entre 1402 et 1450. Elles sont ornées de représentations de la vie de saint Jean Baptiste (le patron de ce baptistère, étonnant, non?!), des épisodes de la Bible, de la vie du Christ.

 

Florence--baptistere-2.jpg

 

Florence--baptistere-3.jpg

 

A l'intérieur de cet édifice, c'est une profusion de mosaïques murales, d'influence byzantine. En y regardant de plus près, on y trouve de nombreuses influences antique (  grâce aux éléments provenant de monuments antiques), islamique, germanique....

 

Cette coupole est dominée par la figure du Christ et à ses pieds, les morts ressucitant. Il n'est pas étonnant de retrouver une scène du Jugement Dernier dans un baptistère puisqu'elle est le sens même du baptême chrétien. Il serait trop long d'expliquer toutes les représentations, mais il faut savoir qu'en dehors du Jugement Dernier, ces mosaïques se lisent en cercle, autour du point central du dôme et non pas par panneau comme je le pensai! Sont représentées "de bas en haut", des scènes de la vie de saint Jean (normal dans un baptistère), de Marie et Jésus, de Joseph, des épisodes de la Génèse, la hiérarchie céleste tout en haut.

 

On est resté assis une bonne heure à tout regarder!!

 

Florence--baptistere-9.jpg


Florence--baptistere-7.jpg

 

Florence--baptistere-10.jpg

 

Florence--baptistere-4.jpg

 

Florence--baptistere-5.jpg

 

Florence--baptistere-6.jpg

 

Nous regagnons ensuite notre palazzo pour une bonne sieste, alors que le temps devient lourd. Nous ressortons pour manger mais après deux échecs pour trouver un bon restau et alors qu'il commence à pleuvoir, nous rentrons dans le premier restau (à touristes donc) où nous y mangeons convenablement. Nous rentrons tôt, car demain nous nous levons pour visiter le musée des Offices....

 


 


 


 


 


Tag(s) : #Italie