Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voilà une question, digne d'un ourson, à se poser maintenant que tout gourmand consciencieux est repu par un nombre conséquent de crêpes (au sucre et à la cannelle pour moi). Malgré une légère somnolence digestive, à vous autres confortablement installés dans un bon fauteuil au coin d'un bon feu, alors qu'il neige, je vais tâcher de répondre à cette question qui peut vous sembler en tout point saugrenue. Je vais essayer de ne point trop déranger le chat qui dort sur vos genoux en ronronnant vous dispensant une agréable chaleur, mais si le chat, ce félin, est, de nos jours, l'animal roi, il fut un  temps lointain où le roi des animaux n'était autre que mon père, l'ours.

 

http://beaujarret.fiftiz.fr/blog/images/b/e/beaujarret/12224071336.jpeg

 

Je ne vais pas me lancer dans l'explication chrétienne de cette fête, d'autant plus qu'ici vous trouverez un article des plus complets sur ce sujet.

 

Qui est donc fêté le 02 février? De nos jours, on fête le Christ mais en a t il toujours été ainsi? Il faut savoir que cette date n'est pas neutre surtout dans l'Europe du début du moyen-âge. En effet, en ce 02 février, dans le calendrier rural traditionnel, était célébrée la fin supposée de l'hibernation de l'ours.......

 

http://www.wga.hu/art/l/leonardo/11nature/14bear.jpg

source:http://www.wga.hu/support/viewer/z.html

 

Très tôt, l'Eglise chercha à christianiser cette date. D'autant plus qu'en ce mois de février, existèrent de nombreuses fêtes païennes (pas encore oubliées au V ème siècle). Dans la culture romaine, on peut citer les lupercales antiques, la grande fête de Poserpine (la déesse romaine des enfers). Dans la tradition celtique,au 1er févier était célébrée la grande fête d'Imbolc qui glorifiait une déesse mère

 

Pour étouffer tous les cultes et rites paiens, associés ou non à l'ours, l'Eglise établit le 1er février la fête de Sainte Brigitte, patronne de l'Irlande et figure christianisée de plusieurs déités du panthéon celtique. Elle plaça, en ce 2 février,  deux fêtes chrétiennes associées ou non à la vie du Christ: la Présentation de Jesus au temple et la Purification de Marie. Deux grandes fêtes pour un seul jour, liturgistes et théologiens ont frappé fort.

 

http://2.bp.blogspot.com/_NIX0sPlh11s/S-1o-Hyu8gI/AAAAAAAAAng/XdiWPZK9UM4/s1600/tre+365.JPG

 

Pourtant, les fêtes liées à la déshibernation de l'ours ne disparurent pas complètement et les fêtes célébrant le retour du soleil restèrent bien présentes dans les campagnes. Elles s'accompaganient de feux de joie, processions aux flambeaux.....Pour y mettre fin, le pape Gélaste, à la fin du V ème siècle, institua la fête chrétienne des chandelles (festa candelarum). Aux VI et VII ème siècle, ces successeurs essayèrent de souligner la dimension chrétienne de cette fête en la rattachant à la Présentation de l'Enfant Jesus au Temple. Les processions (aux chandelles, torches et autres flambeaux) ne furent pas supprimées mais bénites!  Au sortir de l'église, ces processions se dirigeaient vers les maisons du village et elles devaient éloigner le mal, dissipser les ténèbres, protéger des intempéries....etc En ce 02 février, l'Eglise institua donc une troisième fête chrétienne, la Chandeleur.

 

Toutefois, le souvenir de l'ours est resté très présent dans les campagnes françaises. Ce souvenir fut si important que du XII ème au XVIII cette fête était non pas appelée Chandeleur mais Chandelours! De cette manière étaient associés sous un même vocable le souvenir des fêtes païennes liées au feu, à la lumière, au retour de la fertilité et surtout à l'ours sorti de son hibernation. Même christianisée, la fête des chandelles conserva donc longtemps son origine ursine.

 

http://armarium.fr/images/galeries/galeries_enluminures/cygne_navre/ours.jpg

 

De nos jours, la Chandelours est toutjours fêtée dans cetaines contrées commes les Ardennes, les Pyrénées. Lors de cette fête, en général, un homme est déguisé en ours. Il enlève une fille du village qui dansait avec les garçons (en général la plus belle). L'ours est alors poursuivi, chassé. Trouvé, il est capturé et ligoté mais il arrive à s'échapper. Il terrorise la foule et arrive à enlever une deuxième femme. Il est à nouveau capturé, mais cette fois ci il est rasé, humilié et mis à mort. Cette fête fort bruyante symbolise le passage de la fin de l'hiver au début du printemps et marque le retour de la fertilité, de la vie.

 

http://storage.canalblog.com/41/85/345560/45370451.jpg

 

Même si l'ours est toujours fêté, sa place dans notre imaginaire n'est plus la même. Son statut de roi des animaux a été brisé par l'Eglise car animal lié a de très nombreux cultes païens, il représentait un danger pour les hommes d'église qui lui ont préféré le lion. Il serait long d'en exposer le processus, mais je ne saurai trop vous conseiller de tendre le bras, sans réveiller votre chat, pour prendre ce bouquin qui traîne là à côté de vous: "L'ours, histoire d'un roi déchu" écrit par Michel Pastoureau. La journée est encore longue, vous avez tout votre temps pour profiter de l'érudition de cet historien. Ceci dit, je dois admettre qu'il est bon d'avoir changé de troi des animaux. En effet, il est quand même plus simple et plus agréable d'avoir un chat sur les genoux qu'un ours!

 

http://www.loup-ours-berger.org/images/michel_pastoureau_ours.jpg

Tag(s) : #éveil