Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme je l'avais déjà exposé dans un article précédent, le portique des Caryatides est le portique sud de l'Erechteion. Ici, se réalise la fusion entre décoration et architecture puisque ce portique n'est pas constitué de colonnes mais bien de statues.

caryatides.JPG
Le terme caryatide désigne à la fois les habitantes de la ville de Caryes en Laconie et aussi une statue de femme souvent habillée d'une longue robe soutenant un entablement. Pourquoi avoir appelé ces statues Caryatides vous demandez vous, n'est ce pas?

A cela, il y a plusieurs hypothèses. La première, la plus probable, veut que ces statutes soient la représentation de jeunes filles de Karyes qui dansaient chaque année en l'honneur d'Artémis. En cette cité, se trouvait un temple dédié à Artémis Karyatis. La seconde tend à expliquer que comme la ville de Caryes s'était alliée aux Perses, cette cité fut pillée et détruite par les Grecs à l'issue des guerres médiques. Les femmes furent réduites en esclavage et condamnées à porter les plus lourds fardeaux.

caryatides1.JPG
Les statues que l'on voit actuellement ne sont pas les originales. Ces dernières, trop abîmées par la pollution, ont été transférées dans le nouveau musée de l'Acropole.

Elles (de probables prêtresses vêtues de robe ionienne) sont au nombre de 6. Ce qui est frappant c'est l'association de la rigidité des lignes verticales et la souplesse des lignes horizontales. C'est comme une alliance entre la stabilité inerte de la colonne et le mouvement de la figure vivante.

Dans un souci de symétrie, le sculpteur a alterné les genoux fléchis. Ainsi, les genoux gauches des trois statues de gauche sont fléchis, alors que les genoux droits des trois statues  de droite sont fléchis. En outre, on observe une léger déhanchement  plus particulièrement visible pour les deux statues extérieures vers le centre du portique

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3d/Caryatid_Erechtheion_BM_Sc407.jpg/241px-Caryatid_Erechtheion_BM_Sc407.jpg
Le poids de l'entablement étant important, l'artiste a renforcé la partie faible du cou par une abondante chevelure composée de tresses.

Nous sommes donc ici en présence de six statues de jeunes femmes s'acquittant avec grâce de leur fonction de support.

caryatides2.JPG



Tag(s) : #Grèce